Infarctus du myocarde

© Istock
PUB

Infarctus du myocarde : Comprendre

L'infarctus du myocarde résulte d'une diminution brutale de l'oxygénation du muscle cardiaque.

L'infarctus est une urgence médicale.

L'infarctus survient essentiellement lorsque les artères du cœur sont bouchées ou en mauvais état, chez les fumeurs, les obèses, les hypertendus, les diabétiques.

Quand l'infarctus apparaît, souvent sous la forme d'une douleur intense dans le thorax, le traitement doit être administré sans délai, car il conditionne souvent le pronostic et le risque vital.

Une fois l'orage passé, une hygiène de vie stricte et le suivi d’un traitement préventif sont nécessaires afin d'éviter les récidives.

Infarctus du myocarde : Causes

Le cœur est un muscle formé de quatre cavités, qui assure un travail de pompe, afin de faire circuler le sang à travers l'organisme.

Comme tous les organes, il possède ses propres artères qui assurent sa consommation en oxygène (et compte-tenu de son activité intense et permanente, ses besoins en oxygène sont très importants !).

Ces artères, au nombre de trois, sont appelées "coronaires", car elles entourent le cœur de leurs branches, comme une couronne. Comme toutes les artères, elles peuvent être le siège de lésions d'athérome (épaississement et dégénérescence de la paroi artérielle), et se boucher (occlusion) lorsqu'un caillot sanguin se forme. Parfois, elles ne sont pas bouchées par un caillot, mais par un spasme.

En fonction de la zone où l'artère est bloquée (sur un tronc principal ou sur une branche secondaire), une partie plus ou moins importante de muscle manque d'oxygène.

Si ce déficit est prolongé, la région de muscle non irriguée se détruit, c'est ce qu'on appelle une nécrose.

En conséquence, cette zone musculaire fonctionne mal et en cas de lésions étendues, une défaillance globale du cœur peut survenir.

Une nécrose peut également toucher un centre de contrôle du rythme cardiaque, ce qui provoque un "emballement" du cœur, qui ne fonctionne alors plus correctement. C'est ce qu'on appelle un trouble du rythme cardiaque, pouvant finir par un arrêt cardiaque.

D'un point de vue plus général, les facteurs de risque d'occlusion d'une artère coronairesont :

  • l'excès de cholestérol,
  • le tabac,
  • l'hypertension artérielle,
  • le diabète,
  • le stress,
  • la sédentarité,
  • une faible consommation de fruits et légumes.

Guide: 

Publié le 26 Février 2003 | Mis à jour le 08 Avril 2013
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
PUB
PUB

Contenus sponsorisés