Grossesse après 40 ans : faible taux de réussite

Notre mode de vie et nos aspirations poussent à des grossesses de plus en plus tardives. Pourtant, avec l'âge, le taux de réussite diminue. Ainsi, alors que le taux des avortements spontanés entre 20 et 24 ans est de 8,9%, il passe à 74,7% après 45 ans.
PUB

Les grossesses tardives sont plus risquées. Elles demandent plus de suivi obstétrical et nécessitent après 35 ans de rechercher des anomalies chromosomiques comme la trisomie 21. Ce qui est moins connu c'est que peu de ces grossesses tardives sont des succès. Au Danemark, un registre a été mis en place pour suivre leur devenir en fonction de l'âge. Il apparaît ainsi qu'après 45 ans, le taux des avortements spontanés est de 74,7% alors qu'il est de 8,9% entre de 20 et 24 ans. Ce taux est indépendant de l'histoire obstétricale préalable des femmes suivies.

PUB
PUB

Ce type de données est essentiel à connaître à une époque où l'on peut avoir l'impression que tout est possible, que la médecine peut presque tout. De fait, les progrès obstétricaux ont permis bien des exploits. Néanmoins si grâce à ces progrès on devient plus libre de ses choix, il demeure fondamental de pouvoir prendre ses décisions en toute connaissance de cause.

Publié le 10 Juillet 2000
Auteurs : Dr Sylvie Coulomb
Source : Nybo Andersen A.
Voir + de sources
M. BMJ 2000 ; 320 : 1708-12.