Streptocoque B : le dépistage anténatal est recommandé

Afin de lutter contre les infections néonatales précoces qui affectent aujourd'hui 4 à 8 bébés sur 1.000, l'ANAES (Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé) préconise avant la naissance le dépistage systématique du streptocoque B dans les voies génitale de la mère. Exposé à cette bactérie, l'enfant risque des séquelles, notamment neurologiques et pulmonaires.

Tandis que près de 10% des femmes enceintes seraient porteuses du streptocoques B, l'ANAES incite à la recherche systématique de la bactérie chez les femmes en fin de grossesse, idéalement entre la 34ème et la 38ème semaine d'aménorrhée (absence de règle). Cette recommandation s'inscrit dans un programme de prévention du risque infectieux bactérien néonatale précoce. En effet, exposé au streptocoque B, l'enfant risque des séquelles et la mère peut développer des complications.Le test, non traumatisant, est fiable et peu coûteux. Seules les femmes ayant un antécédent d'infection au streptocoque n'ont pas à réaliser ce test car l'antibiothérapie est systématique chez ces patientes.

Un traitement efficace

Lorsque la présence de la bactérie a été découverte, le traitement est efficace en réduisant de plus des trois quarts le risque infectieux néonatal et maternel.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :