Stérilet : tout savoir sur les saignements

Publié le 01 Décembre 2013 à 0h00 par Dr Catherine Solano
L’avantage des stérilets, c’est la sécurité contraceptive, plutôt plus élevée que la pilule. Simplement parce que, contrairement à la pilule, il n’existe pas d’oubli. Mais le stérilet étant un dispositif situé dans l’utérus, il peut avoir une influence sur les saignements. Qu’est-ce qui est normal ... et qu’est-ce qui ne l’est pas ?
© Istock

Les deux stérilets n’ont pas le même effet sur les saignements

Il n’existe pas un seul type de stérilet, mais deux types très différents. Les stérilets au cuivre et le stérilet hormonal.

  • Les stérilets au cuivreont tendance à augmenter la durée des règles et l’abondance des saignements.
  • Le stérilet hormonal, lui, a tendance à diminuer les saignements des règles, voire à les arrêter complètement.

Les saignements normaux d’un stérilet au cuivre

Après la mise en place d’un stérilet au cuivre, les règles sont généralement plus abondantes.

Le flux est plus important et elles durent plus longtemps : 8 ou 10 jours de règles ne sont pas rares. C’est parfois impressionnant pour des femmes qui viennent de changer de contraception pour passer de la pilule au stérilet, car la pilule, elle, entraîne des saignements peu abondants chaque mois, moins abondants que des règles normales. Le stérilet au cuivre, lui, entraîne des saignements plus abondants que les règles normales.

Le côté positif, c’est que les règles sont vraiment très abondantes surtout les premiers mois, et que par la suite, elles ont tendance à diminuer.

Quelle solution ? Prendre de l’ibuprofène, au maximum 200 mg toutes les 6 heures. L’ibuprofène à cette dose ne pose pas de problème sur l’efficacité du stérilet.

Les saignements normaux d’un stérilet hormonal

Le stérilet hormonal s’appelle Mirena ®, il contient un réservoir de progestérone qui diffuse dans l’utérus. Avec ce stérilet, les règles sont souvent très peu abondantes, et parfois même elles disparaissent.

La disparition des règles n’a rien d’inquiétant, elle est banale avec ce type de stérilet qui peut, chez certaines femmes, bloquer totalement l’ovulation. D’autre part, les règles, quand elles sont présentes, ont tendance à être peu abondantes, et pas forcément très régulières parce que les hormones présentes dans le stérilet diminuent la prolifération de l’intérieur de l’utérus chaque mois. Du coup, le tissu à évacuer lors des règles est bien moins abondant.

En moyenne, la quantité des règles diminue de 88 % ! Et environ 20 % des femmes voient leurs règles disparaître ou devenir très peu abondantes.

Stérilet et saignements entre les règles

Avec le stérilet Mirena ®, environ 10 % des femmes ont des saignements en dehors des règles. On parle de spotting. Ces saignements gênants ont tendance à diminuer au cours de la première année d’utilisation.

Le stérilet au cuivre peut lui aussi entraîner quelques saignements pendant le cycle, en particulier au moment de l’ovulation.

Les saignements anormaux sous stérilet, pas faciles à discerner

Quand les saignements sous stérilet au cuivre durent plus de 12 jours par mois (règles + saignements entre les règles), et cela pendant plusieurs mois, il faut revoir la question avec le médecin et chercher s’il y a un problème. En effet, un saignement gynécologique peut être dû à tout autre chose que le stérilet : un fibrome, une infection, un polype, un cancer, etc.

Pour le stérilet Mirena®, les saignements sont habituellement peu abondants. Mais ils peuvent exister et être relativement irréguliers. Cela concerne une femme sur dix. Mais avant de se dire qu’il est normal de saigner, là aussi, il faut en parler au gynécologue. En effet, ce médecin cherchera à voir s’il n’y a pas une cause extérieure au stérilet pour la soigner. Ces causes peuvent être exactement les mêmes que pour un stérilet au cuivre.

Source : RCP Mirena® (Résumé des caractéristiques du produit). Méthodes contraceptives : focus sur les méthodes les plus efficaces. Haute Autorité de Santé (HAS) mars 2013.