Le sexologue et son code déontologique

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 06 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 20 Mai 2011 : 13h55

Tous les professionnels de santé ont une éthique à respecter. Mais il se trouve que certains sont des charlatans, particulièrement dans le domaine de la sexologie où n'importe qui peut s'auto-proclamer sexologue du jour au lendemain, sans jamais avoir fait d'études en ce domaine. Des idées fausses circulent donc qui font parfois peur et empêchent de consulter quand on en aurait besoin. Que savez-vous sur le sujet ?

© Istock
PUB

Un sexologue peut-il demander à un patient de se déshabiller pour l'examiner ?

Oui, parfois.

Un sexologue peut demander à un patient de se déshabiller seulement si ce sexologue est médecin. Il peut alors chercher une raison physique à un problème sexuel. Par exemple : palper les artères fémorales (pli de l'aine) chez un homme qui a des troubles de l'érection, faire un examen gynécologique à une femme qui a des douleurs pendant les rapports sexuels. Mais la plupart des sexologues ne pratiquent pas eux-mêmes cet examen. Il est en effet difficile de suivre quelqu'un qui va vous confier des choses très intimes quand en plus, il a dû se déshabiller devant vous.

Peut-il demander à son patient de lui parler de la manière dont s'est faite son éducation sexuelle ?

Oui.

Il est parfaitement normal qu'un sexologue vous demande comment on parlait de sexualité dans votre famille, si c'était un sujet tabou ou non, si votre entourage considérait la sexualité comme sale ou comme quelque chose de beau, si vos premières relations sexuelles (si vous en avez eu) ont été des expériences positives ou non... Tout cela est important pour vous aider.

Un sexologue peut-il encourager quelqu'un à quitter son conjoint.

Jamais.

Un sexologue n'a pas à vous encourager à faire ceci ou cela, en quelque domaine que ce soit. Il doit vous aider à trouver ce qui est bon pour vous, en dehors de toute considération personnelle de sa part.

Peut-il encourager quelqu'un à faire une infidélité à son conjoint, et cela à titre thérapeutique quand le couple va mal ?

Non, c'est en dehors de ses prérogatives.

Jamais un sexologue ne doit vous inciter à une infidélité. Il n'a pas à interférer avec vos choix. Son rôle sera de vous pointer les avantages ou les inconvénients de vos choix pour vous éclairer à trouver votre voie.

Un sexologue peut-il interdire à quelqu'un d'avoir une relation extra-conjugale ?

Il ne doit jamais vous interdire quelque chose.

Avec un bémol : il doit vous prévenir si vous enfreignez la loi ou mettez quelqu'un en danger. Mais il ne doit jamais vous interdire une relation extra-conjugale, quel que soit son avis sur la question. Il doit cependant vous prévenir des conséquences d'une telle pratique (positives ou négatives pour vous et votre couple).

Un sexologue peut-il vous demander de vous masturber devant lui pour voir comment vous fonctionnez sexuellement ?

Non, jamais.

Un sexologue ne doit pas chercher à faire entrer l'excitation sexuelle dans la relation qu'il a avec vous. Cette relation doit être uniquement thérapeutique. Demander à un patient (ou une patiente) de rechercher l'excitation sexuelle en sa présence est formellement interdit par l'éthique de la profession. En revanche, un sexologue peut vous demander si vous avez déjà pratiqué la masturbation, et parfois vous proposer des exercices afin de tenter de la pratiquer seul(e) chez vous.

Un sexologue peut-il masturber quelqu'un pour voir comment il fonctionne ?

Non, une telle pratique est totalement interdite.

Jamais un sexologue ne doit masturber un ou une patiente. D'après le code d'éthique de la Société francaise de sexologie clinique (SFSC), " le thérapeute ne recherche jamais l'état d'excitation sexuelle chez ses patients par des manoeuvres corporelles quelles qu'elles soient ".

Un sexologue peut-il se déshabiller lui-même pour faire des exercices ?

Jamais de la vie.

Un sexologue est un thérapeute. Il ne doit jamais s'exhiber devant un patient !

Un sexologue peut-il avoir une liaison amoureuse et sexuelle avec un patient, en dehors de ses consultations.

Non, c'est interdit.

Aucun médecin, quelle que soit sa spécialité, n'a le droit d'avoir de relation sexuelle avec un de ses patients. D'après le code d'éthique de la Société francaise de sexologie clinique, " Dans le cadre diagnostique et thérapeutique, l'abstinence sexuelle est la règle absolue ".

Un sexologue peut-il montrer à un mari comment caresser sa femme pour faire son apprentissage (ou montrer à une femme comment caresser son mari...) ?

Non, c'est absolument impensable dans le cadre d'une consultation.

Un sexologue ne doit jamais interférer dans la sexualité d'un couple. Il peut bien sûr donner des conseils, prescrire des exercices à pratiquer à domicile en couple, mais jamais y participer y compris à son cabinet.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 06 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 20 Mai 2011 : 13h55
PUB
PUB
A lire aussi
Masturbation : vrai/faux sur 10 idées reçuesPublié le 20/12/2003 - 00h00

La masturbation, tout le monde sait aujourd'hui que ça ne rend pas sourd ! Mais à quoi est-ce que ça peut bien servir, ou en quoi est-ce que ça peut nuire ? Car oui, c'est utile, même si ce n'est jamais indispensable !

Masturbation, les différences hommes / femmesPublié le 27/11/2006 - 00h00

La masturbation n'est plus un sujet tabou, en tout cas, plus autant qu'elle ne l'a été. Et, depuis que l'on en parle, on note des différences significatives entre les hommes et les femmes à ce niveau. Quelles sont-elles et à quoi sont-elles dues ?

Masturbation masculine : les problèmes qui peuvent se poserPublié le 30/09/2016 - 15h04

À 14 ans, la moitié des garçons a expérimenté la masturbation. A 18-19 ans, 90 % des hommes l’ont expérimentée au moins une fois. La masturbation est un geste banal sans aucun danger pour la santé physique ou mentale et universellement répandu. Cela nous paraît aujourd’hui une...

Sexualité : 7 questions sur les fantasmes sexuelsPublié le 31/05/2016 - 10h40

Le fantasme sexuel fait partie de l’imaginaire érotique. C’est une création mentale permettant de déclencher une excitation sexuelle, c’est-à-dire une pensée érotique agissant sur le corps. Le fantasme, c’est un peu à la zone érogène du cerveau ! 

Plus d'articles