Sexologue : comment choisir le bon ?

La formation de sexologue, en France n'est pas réglementée. N'importe qui peut donc se dire sexologue et s'installer pour exercer du jour au lendemain. Vous pouvez ainsi trouver des thérapeutes très sérieux, mais aussi des charlatans ! Alors, comment choisir ?

Publicité

A – Face à un problème sexuel, la première question à se poser, c'est : "est-ce physique ?" Si la réponse est oui, s'il s'agit par exemple d'une douleur, d'une impossibilité physique à faire l'amour, un médecin sexologue sera le plus indiqué.Quelles sont les différentes sortes de médecins sexologues ?Le gynécologue sexologue : pour une femme, il sera le premier interlocuteur. Il connaît toute la mécanique gynécologique, en étant toujours très ouvert à la facette relationnelle de la sexualité. Il a l'habitude de l'intimité et connaît parfaitement les organes sexuels.L'andrologue sexologue : c'est le "gynécologue" pour homme. Ainsi, un homme souffrant de troubles sexuels le consultera en priorité.L'urologue sexologue : c'est un médecin, mais aussi un chirurgien. Il s'occupe de l'appareil génital masculin. Il est très bien placé, comme l'andrologue, pour aider les hommes.Le médecin généraliste sexologue : en tant que médecin, il pourra vous prescrire un bilan, mais réalise aussi le plus souvent un travail de psychothérapie.Chaque médecin orientera son patient en fonction des résultats de la consultation et des analyses éventuelles.

Publicité
Publicité

B - Si le problème sexuel semble, à première vue, plutôt psychique : blocage sexuel, difficultés émotionnelles, peur de la sexualité… il est plutôt conseillé de consulter un thérapeute orienté vers le travail psychologique.Un psychologue sexologue : il a derrière lui cinq années d'études de psychologie et trois ans de sexologie. Il a en général choisi un type de psychothérapie adapté à son exercice.Un psychiatre sexologue : c'est un médecin spécialisé dans les difficultés psychiques. Il pratique souvent des psychothérapies et les consultations sont prises en charge par la sécurité sociale.Le médecin généraliste sexologue : il est le plus souvent apte à suivre son patient en psychothérapie.Le psychanalyste sexologue ou le psychothérapeute sexologue : il n'a pas suivi de formation reconnue par l'état. Ainsi, il peut être extrêmement compétent ou « charlatan ». C'est pourquoi il vaut mieux se renseigner, se faire conseiller dans son choix.Et pour finir, un détail qui n'en est pas un : les diplômes ne font pas tout. Fiez-vous aussi à votre intuition, et au moindre doute, à la moindre réserve, fuyez ! Se sentir en confiance est capital pour un sujet aussi intime !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Août 2002 : 02h00