Saturnisme : une intoxication évitable !

En France près de 85.000 enfants âgés de 1 à 6 ans sont atteints de saturnisme, une intoxication au plomb responsable de troubles du développement psychomoteur de l'enfant. Ce chiffre est d'autant plus inacceptable que de nombreux cas pourraient être évités.
Publicité

Qui est concerné ?

Le saturnisme est généralement due à l'ingestion d'écailles ou de poussières de peintures anciennes contenant du plomb massivement utilisées dans l'habitat jusqu'en 1948. Ainsi, les facteurs de risques sont les suivants : habitat ancien dégradé, comportement de pica et cas de saturnisme dans l'entourage. En Ile-de-France, près de 17.000 enfants présentent au moins un de ces facteurs de risque et les résultats d'une campagne de dépistage menée entre 1992 et 1998 révèlent qu'un de ces enfants sur trois présentait effectivement un taux de plomb dans l'organisme supérieur au niveau admis, témoignant d'une intoxication.Les enfants sont particulièrement vulnérables à ce type d'intoxication car leur organisme est en pleine croissance (système nerveux central encore immature, absorption digestive accrue…) et leurs comportements sont fortement orientés vers une activité exploratrice avec portage main-bouche (par exemple, les écailles de peinture tombées sous le radiateur sont facilement ramassées, manipulées puis portées à la bouche).

Publicité
Publicité

Une intoxication silencieuse

Hélas l'intoxication est le plus souvent asymptomatique, d'où l'importance d'un dépistage systématique (par mesure du taux de plomb, ou plombémie) chez tous les enfants présentant un des facteurs de risque environnemental.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 12 Novembre 2001 : 01h00