Le saturnisme ou l'intoxication au plomb

Le saturnisme caractérise l'ensemble des manifestations dues à une intoxication par le plomb. Autrefois, de nombreux cas avaient pour origine l'absorption d'aliments et de boissons acides cuits dans des récipients revêtus de plomb, d'alcools distillés dans des alambics utilisant des tuyaux de plomb (des procédés aujourd'hui interdits), mais également la consommation d'eau du robinet dans un immeuble aux canalisations plombées défectueuses.

Publicité

Après avoir surtout touché les employés des mines de plomb, les soudeurs, les étameurs, les émailleurs, les peintres qui sont amenés à décaper d'anciennes peintures au plomb, les fabricants d'accumulateurs au plomb et les garagistes (la calamine contenant une forme de plomb), ce sont les enfants les plus touchés par le saturnisme, l'intoxication se faisant par contact avec d'anciennes peintures au plomb.

Des symptômes évocateurs

S'accumulant dans les os puis dans les autres tissus, l'élimination du plomb est particulièrement lente. L'intoxication aiguë provoque des douleurs abdominales intenses, s'accompagnant de diarrhées et de vomissements (également appelés « coliques de plomb »), puis de convulsions parfois mortelles si le traitement n'est pas entrepris assez tôt. En cas d'intoxication chronique, s'ajoutent des troubles du comportement, des maux de tête, une cécité définitive, une hypertension artérielle et de plus, les gencives se recouvrent d'un liseré bleuté. L'examen sanguin révèle une anémie, mais le diagnostic se confirme par un dosage du plomb sanguin supérieur ou égal à 50 microgramme/litre.

Publicité
Publicité

La chélation du plomb

Le traitement vise à éliminer le plomb présent dans les os à l'aide de chélateurs administrés par cures. En règle générale, on obtient une régression des lésions aiguës, mais le pronostic est plus sombre en cas d'infection chronique.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 17 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 28 Septembre 2016 : 17h22