Santé : le défibrillateur, une nécessité vitale

Le défibrillateur cardiaque est un dispositif médical permettant d'endiguer le processus de fibrillation, à l'origine des arrêts cardiaques. Chaque année en France, environ 50 000 personnes meurent suite à un arrêt cardio-respiratoire (ACR), selon des chiffres rendus publics par le Conseil français de réanimation cardio-pulmonaire (CFRC). S'il est vrai que ce dysfonctionnement du cœur ne peut pas être entièrement éradiqué, ses causes étant aussi bien accidentelles que naturelles, il est toutefois possible de limiter les risques de survenance de sa conséquence la plus dramatique.

Le défibrillateur automatisé externe constitue une solution clé pour intervenir rapidement face à un cas d'ACR. Il diagnostique l'ampleur du désordre cardiaque et relance le fonctionnement normal du cœur à travers l'administration d'un choc électrique.

Comment fonctionne le défibrillateur ?

Le défibrillateur Patriot Access est un dispositif qui envoie une charge électrique au cœur, dans l'optique de déclencher une cessation soudaine des battements désordonnés, puis leur relance à un rythme normal.

Traditionnellement, les défibrillateurs installés dans les hôpitaux doivent être paramétrés par les médecins eux-mêmes, avec notamment une définition de la tension du choc à administrer. A contrario, avec le défibrillateur automatique externe, la défibrillation se déroule de façon automatique.

Le dispositif procède dans un premier à un diagnostic automatique de la situation de la victime, en mesurant les pulsations. Ensuite, si la nature de la fibrillation nécessite effectivement l'envoi d'un choc électrique vers le cœur, il en détermine l'intensité, puis émet l'énergie électrique requise. Cette dernière parvient au cœur par le biais d'électrodes (dont l'une est placée sur la partie droite de la poitrine et l'autre sous les aisselles gauches).

Comment fonctionne le défibrillateur ?

L'arrêt cardiaque respiratoire : genèse d'un bouleversement de la respiration

On parle d'arrêt « cardio-respiratoire » parce que même si les prémices du problème se produisent au niveau du cœur, le dérèglement qui s'ensuit ne se limite pas à ce muscle. Il s'étend également aux organes alimentés par l'oxygène qu'apporte la respiration.

Le cœur, une centrale qui alimente tout le corps

Muscle au rôle déterminant, le cœur distribue le sang à l'ensemble du corps humain à travers ses pulsations. Ces battements, déclenchés par des signaux électriques internes, sont à la base d'une succession d'événements répétitifs qui permettent au cœur de jouer ce rôle de pompe. Les ventricules et les oreillettes se remplissent de sang, lequel sang a été préalablement chargé de l'oxygène provenant des poumons. Une contraction éjecte ensuite le sang vers les divers organes, en vue d'apporter aux cellules l'oxygène dont elles ont besoin.

La fibrillation, un dérèglement soudain

Dans certaines situations, comme un accident, un effort exagéré ou une hypothermie grave, ou encore, plus fréquemment, à cause de troubles cardiaques, le mécanisme décrit ci-dessus peut être perturbé. Les battements réguliers laissent alors la place à des pulsations anarchiques et exagérément accélérées : on parle de fibrillation.

Seule une défibrillation peut alors enrayer cet emballement du cœur, et restaurer un fonctionnement plus ou moins normal, en attendant que la cause de l'arrêt cardiaque soit traitée. Le défibrillateur automatique externe est alors le dispositif adapté à une telle intervention.

Le défibrillateur sauve-t-il effectivement des vies ?

En contribuant à relancer des battements cardiaques plus réguliers, le défibrillateur est assurément utile pour sauver des vies. L'interrogation la plus pertinente devrait plutôt concerner le nombre de vies que cet équipement peut permettre de sauver. Lorsque survient un arrêt cardio-respiratoire, chaque minute qui passe réduit de 10% les chances de survie de la victime. Or, les secours mettent en moyenne 7 à 8 minutes pour intervenir après un appel d'urgence.

Au vu de ces données, le CFRC estime que 3 000 à 4 000 vies pourraient être sauvées chaque année en France si des DAE sont installés dans tous les lieux publics.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :