Saignements féminins : réagissez promptement !
Sommaire

A quoi peuvent être dus des saignements anormaux chez les toutes jeunes filles ?

A quoi peuvent être dus des saignements anormaux chez les toutes jeunes filles ?© Adobe Stock

  • Des saignements anormaux chez la jeune fille peuvent être dus à une mauvaise ovulation :

    Chez les très jeunes filles, âgées de 10 à 13 ans, les saignements anormaux peuvent être dus à un mauvais fonctionnement du cycle hormonal.

    C'est la cause la plus fréquente avec 70% des cas. Ces jeunes filles souffrent d'hémorragies espacées, douloureuses et très abondantes.

    Il s'agit d'une mauvaise ovulation entraînant un déséquilibre des hormones sexuelles (œstrogène et progestérone).

    La première partie du cycle menstruel, qui correspond à la sécrétion d'œstrogène, est normale, en revanche, l'ovulation n'étant pas de bonne qualité, le reste du cycle féminin est perturbé.

    La progestérone, hormone essentiellement sécrétée pendant la deuxième partie du cycle, est absente ou insuffisante. Ce déséquilibre déclenche des hémorragies abondantes tous les 30 à 60 jours.

    Dans certains cas, ces saignements anormaux disparaissent spontanément, mais du fait de leur abondance, ils peuvent évoluer vers une carence en fer entraînant une anémie, avec malaises et vertiges, avant des complications plus sévères.

    Prescrire la pilule n'est pas une solution, car sous l'apparence d'un cycle régulier, elle pourrait masquer certaines anomalies hormonales. Un bilan avec courbe de température et prise de sang permet de détecter facilement l'ovulation et sa qualité, et de rechercher une anémie éventuelle. L'administration de progestérone pendant 10 jours par cycle permet de rétablir les cycles et de diminuer les saignements.

  • Plus rarissime, ces saignements peuvent être aussi dus à une maladie de la coagulation du sang :

    Certaines hémorragies peuvent être dues à une maladie de la coagulation du sang (troubles des facteurs de la coagulation, des plaquettes). Dans ce cas, les cycles sont réguliers mais les règles sont particulièrement abondantes.

    Par ailleurs, une blessure provoque également un saignement important. Le traitement n'est pas hormonal mais sanguin. Une dystrophie ovarienne est parfois impliquée chez des jeunes filles plus âgées, de 14 à 18 ans.

    Ce trouble du fonctionnement des ovaires provoque des hémorragies espacées et une hyperpilosité. Il s'agit d'anomalies hormonales traitées par la progestérone et si nécessaire un anti-androgène pour atténuer la pilosité.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le livre de bord de la femme, Dr Claude Elia, Ed. Marabout. Lansac J. et coll. " Obstétrique pour le praticien " Masson éd., Paris 1997  : 267-280.