Saignements féminins : réagissez promptement !
Sommaire

À quoi peuvent être dus des saignements chez la femme enceinte ?

À quoi peuvent être dus des saignements chez la femme enceinte ?© Istock

  • Les hémorragies du premier trimestre :

    En début de grossesse, les saignements les plus fréquents correspondent à des fausses couches spontanées provoquées par une anomalie de l'embryon, l'œuf se décolle puis est expulsé.

    Au cours des dix premières semaines de grossesse, la fausse couche n'étant pas la seule cause de saignement, il convient de vérifier la viabilité de l'embryon par une échographie. Neuf fois sur dix, il s'agit d'une fausse alerte et la grossesse se poursuit normalement.

    Dans le cas contraire, la fausse couche se reconnaît par une hémorragie abondante similaire à celle des règles.

    Les traitements sont souvent inutiles, hormis dans le cas d'hémorragies intenses.

    Si la fausse couche est naturelle, il faut laisser faire, elle se produira en douceur. Le repos, des antispasmodiques et une échographie permettent de patienter et de soulager la détresse psychologique de la patiente.

    Dans certains cas, il faudra pratiquer une aspiration. Lorsque l'échographie écarte la fausse couche, l'embryon étant bel et bien vivant, un décollement du placenta sans gravité ou une petite lésion du col fragilisé par la grossesse peut provoquer des saignements. Ils ne sont pas graves et s'arrêteront d'eux-mêmes avec patience et surveillance.

    Parfois, dans 1 à 2% des cas, l'œuf, au lieu de s'installer normalement dans l'utérus, peut se développer au niveau de la trompe (98% des cas) ou plus rarement dans la cavité abdominale (2% des cas) ou encore plus exceptionnellement sur l'ovaire.

    Ces nidations anormales, qui mettent la jeune femme en danger, peuvent être dues à une infection ou à une cicatrice. Elles sont généralement annoncées par des saignements  dès le tout début de la grossesse.

    L'échographie et le dosage hormonal vérifient le diagnostic. S'il y a bien grossesse et que l'embryon n'est pas encore visible à l'échographie, il faut attendre, se ménager et surtout surveiller.

    Si la grossesse extra-utérine se confirme, un traitement médical ou chirurgical sera mis en place. Aujourd'hui, elles sont détectées plus précocement, évitant ainsi les complications abdominales.

  • Les hémorragies du 2ème et du 3ème trimestre :

    Passés les trois premiers mois de grossesse, les saignements sont moins fréquents.

    Des hémorragies peuvent néanmoins être liées à des troubles mécaniques de l'utérus, comme à un fibrome qui gêne le fœtus ou à un col trop ouvert qui retient mal le fœtus.

    Certaines maladies de la mère sont également incriminées : l'hypertension artérielle et des phénomènes immunologiques (une mère rhésus- qui fabrique des anticorps contre son bébé rhésus+).

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le livre de bord de la femme, Dr Claude Elia, Ed. Marabout. Lansac J. et coll. " Obstétrique pour le praticien " Masson éd., Paris 1997  : 267-280.