Rougeole : seulement 15 départements épargnés par l’épidémie

© Adobe Stock

Malgré une légère accalmie, l'épidémie de rougeole continue à progresser. De plus en plus de départements déclarent des cas. Selon le dernier bilan, seulement 15 d'entre eux sont épargnés.

PUB

Décidément, rien n'y fait. Malgré les avertissements répétés, l'épidémie de rougeole fait son nid en France. Dans son dernier bulletin, Santé publique France fait état de 81 départements touchés par le virus. Ce qui ne laisse que 15 départements de métropole indemnes.

Un élément positif ressort toutefois : de nombreux départements ont connu moins d'une dizaine de cas de rougeole. Le nombre de foyers actifs n'a d'ailleurs pas varié. Seules sept régions sont confrontées à une telle situation (Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Hauts-de-France, Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Pays-de-la-Loire, PACA).

PUB
PUB

© Service de presse© Service de presse

Sans verser dans l'alarmisme, Santé publique France fait tout de même preuve de prudence. Car si la plupart des nouveaux cas se concentrent en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie, le virus de la rougeole se dissémine sur l'ensemble du territoire. Or, aucun département n'est suffisamment vacciné pour se protéger.

Un léger recul depuis quelques semaines

Autre source d'inquiétude, les foyers se situent, pour la plupart, dans des environnements à risque : écoles, structures d'accueil de jeunes enfants, établissements hospitaliers… Les populations qui fréquentent ces lieux sont à haut risque de complications de la rougeole, car plus fragiles.

L'épidémie semble cependant se ralentir. En une semaine, seuls 81 nouveaux cas se sont déclarés, soit un total de 2 152 malades. "La prudence reste toutefois de mise, car les données de SOS médecins en semaine 18 montrent une réascension modérée du nombre de consultations pour rougeole", indique Santé publique France.

© Service de presse© Service de presse

Les conseils sont toujours les mêmes pour la population : il est important de vérifier son statut vaccinal et d'effectuer un rattrapage si nécessaire. Les professionnels de santé sont vivement incités à mettre à jour leur statut vaccinal, afin d'éviter la propagation de la rougeole dans les lieux de soins.

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mercredi 09 Mai 2018 : 13h05
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés