Les risques de la sniff

Publié le Mercredi 17 Mai 2000 : 02h00
Sniffer des solvants fait partie des "nouvelles toxicomanies" qui touchent surtout les enfants et les adolescents. Au risque de souffrir d'une atteinte neurologique grave et de décéder de mort subite.
PUB

L'inhalation de colle et autres solvants tient une place à part parmi les toxicomanies. Ses utilisateurs s'intoxiquent en effet avec des produits courants, bon marché, et le plus souvent faciles à obtenir de manière tout à fait légale. D'autres part, c'est la seule toxicomanie qui touche majoritairement des enfants et des adolescents.

Les 14-15 ans sont les plus touchés.

Certains enfants commencent à "sniffer" des solvants à partir de l'âge de 6 ans, mais ce sont surtout les 14-15 ans qui sont atteints. Rares sont les adultes adeptes de cette toxicomanie.Les pays pauvres semblent les plus touchés par cette pratique. Mais en 1993, 5 à 10% des élèves de 10-12 ans interrogés aux U.S.A déclarent avoir inhalé des solvants. En 1990, les toxicomanies aux solvants étaient responsables de deux décès par semaine. En France, en 1997-98, 1 à 6% des adolescents reconnaissaient avoir inhalé au moins une fois des solvants. Et jusqu'à 12,6% des ados interrogés à Toulouse et à Nancy.

PUB
PUB

Le cerveau et les nerfs premiers atteints

La consommation régulière conduit à une dépendance. A l'arrêt brutal de la toxicomanie, un syndrome de sevrage est alors observé, qui peut durer deux à cinq jours. Il associe irritabilité, troubles du sommeil, tremblements, nausées, maux de ventre, douleurs thoraciques et parfois un délire hallucinatoire, proche du delirium tremens du sevrage brutal des toxicomanies à l'alcool.

Les solvants des graisses, rapidement absorbés par voie pulmonaire, se fixent en particulier dans les tissus nerveux et le cerveau. Leur utilisation régulière peut provoquer - selon les produits - des déficits visuels, une perte d'audition, des atteintes des nerfs périphériques (avec paralysie plus ou moins complète de certains muscles et troubles de la sensibilité).De plus, l'usage répété d'essence peut entrainer une intoxication par le plomb (saturnisme), responsable d'une dégradation des fonctions intellectuelles. Et certains solvants sont également toxiques pour le foie et le rein.

Publié le Mercredi 17 Mai 2000 : 02h00
Source : Prescrire rédaction "Danger de sniffer des solvants", Prescrire 2000, 20 (204) : 218 Richard D. et Senon J.-L. " Dictionnaire des drogues, des toxicomanies et des dépendances " Larousse-Bordas éd., Paris, 1999.
PUB
PUB
A lire aussi
Plan national anti-hépatites B et CPublié le 04/03/2002 - 00h00

Chaque année, les hépatites, et notamment l'hépatite C, font des milliers de victimes. Bernard Kouchner a annoncé la mise en oeuvre d'un plan visant à réduire les risques de transmission des virus des hépatites B et C. Il comprend plusieurs mesures préventives telles que la sécurisation des...

L'héroïne, des effets aux dangers Publié le 16/02/2009 - 00h00

Fin janvier, le Samu a pris en charge une trentaine de personnes tombées dans le coma pour overdose d'héroïne. Selon les analyses, cette drogue était coupée avec un anxiolytique, potentialisant encore les dangers de l'héroïne. Le point sur cette molécule qui peut être mortelle en surdose ou...

Problème d'auditionPublié le 31/05/2001 - 00h00

La surdité se manifeste par une baisse de l'acuité auditive ou de la qualité de l'audition, c'est-à-dire une perte de la perception ou de la compréhension des sons.La baisse auditive irréversible concerne plus fréquemment les sons aigus ou de haute fréquence (par exemple les sons produits...

Plus d'articles