Rhume des foins : les pollens les plus à risque

© Istock
Le rhume des foins touche chaque année un grand nombre de personnes. Mais quels sont les pollens qui provoquent une allergie ? Comment fonctionnent les alertes pollens en France ?
Publicité

Pollens les plus allergisants

Les pollens qui déclenchent une allergie sont ceux qui peuvent atteindre les muqueuses respiratoires. Ainsi, seules les plantes qui disséminent leurs grains de pollen peuvent générer un rhume des foins. Les plus à risque sont les pollens d’aulne, de bouleau, de charme, de noisetier, de cyprès, de cade, de frêne et d’olivier. Parmi les herbacées, les plus allergisants sont les pollens d’armoise, d’ambroisie et de graminées. De nombreuses autres variétés peuvent déclencher une rhinite allergique (hêtres, chênes, troènes, platanes, etc.), mais leur potentiel allergisant reste plus modéré.

Publicité
Publicité

Alerte pollens

Au niveau national, le réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) propose une application à télécharger sur son smartphone pour recevoir des alertes polliniques. Il est ainsi possible de consulter les niveaux d'alertes en fonction de votre région et des pollens auxquels vous êtes sensible. Cette application vous permet donc d’éviter d'être au contact du pollen responsable de votre rhume des foins. Il est également possible de consulter la carte de vigilance des pollens du RNSA disponible sur Internet et constamment actualisée. Cela est d’autant plus utile qu’avec le réchauffement climatique les saisons sont quelque peu bousculées et que la période des pollens est plus longue qu’auparavant.

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 15 Juin 2018 : 17h00