La rhinite allergique : du diagnostic au traitement

Publié le 31 Mars 2008 par Rédaction E-sante.fr
Quels sont les signes infaillibles qui permettent de reconnaître une rhinite allergique ? Sur quoi se base-t-on pour définir une rhinite allergique sévère ?
PUB

Rhume ou rhinite allergique, quels sont les signes ?

Démangeaisons, nez qui coule, nez bouché, yeux qui piquent et éternuements sont les symptômes typiques de la rhinite. S'ils sont persistants (plusieurs semaines d'affilée) et qu'ils se manifestent en dehors d'un rhume, il s'agit certainement d'une rhinite allergique, d'autant plus si les signes se répètent chaque année à la même époque.

PUB

Attention, en début d'année, il convient de différencier les infections virales des manifestations allergiques. En effet, les pollens de cyprès circulent en janvier-février, tandis que ceux du bouleau apparaissent en mars-avril, deux périodes également à risque viral. Par ailleurs, ces deux types de pollens, cyprès et bouleau, font partie des plus allergisants et s'accompagnent généralement de symptômes sévères.

PUB

Dépister la rhinite allergique chez l'enfant

Chez l'enfant de plus de 5 ans, des quintes de toux vers deux heures du matin et pendant l'effort associées à la rhinite évoquent une toux spasmodique associée (forme mineure d'asthme).

Avant l'âge de 5 ans, le diagnostic de rhinite allergique est plus difficile à poser, mais on observe de plus en plus souvent des rhinites allergiques chez le petit enfant.

Source : Impact médecine, 13 mars 2008.