De la rhinite allergique à la conjonctivite allergique

Nez qui coule, bouché ou qui démange ? Éternuements incessants, en salves ? Yeux qui pleurent, qui rougissent ? Il s'agit de la rhinite allergique, qui fait redouter le printemps aux millions de personnes allergiques aux pollens.
PUB

L'allergie et la rhinite allergique, c'est quoi ?

L'allergie et la rhinite allergique sont à l'origine de symptômes très gênants que la majorité des personnes concernées n'arrivent pas à soulager facilement :

PUB
PUB
  • nez qui coule en permanence,
  • nez bouché,
  • difficultés à respirer,
  • éternuements en salves,
  • nez qui gratte,
  • yeux qui piquent,
  • larmoiements,
  • etc.

Tous ces signes ne sont pas graves, ils relèvent même du banal. Pourtant, cette triade de symptômes (éternuements + rhinorrhée ou écoulement nasal + prurit ou démangeaisons nasales) altère considérablement la qualité de vie car le sommeil est perturbé avec notamment de multiples réveils nocturnes, l'installation d'une fatigue et la manifestation de maux de tête.

De telles conséquences se répercutent directement sur les activités de loisirs, professionnelles ou même quotidiennes.

Pourquoi la rhinite allergique fait-elle aussi pleurer les yeux ?

La rhinite allergique atteint principalement le nez. Les symptômes nasaux sont dus à une inflammation de la muqueuse nasale qui entraîne une obstruction et une congestion du nez. Mais très souvent, les symptômes de la rhinite allergique dépassent la sphère ORL et se propagent très vite à la région oculaire.

Globalement, 66% des personnes atteintes de rhinite allergique ressentent une gêne liée aux yeux, lesquels démangent et larmoient. Dans ces conditions, les médecins parlent de rhino-conjonctivite allergique. Selon la sévérité et la fréquence des signes oculaires, on parle aussi de conjonctivite allergique.

Les symptômes sont alors plus intenses :

  • des yeux qui rougissent,
  • picotent,
  • pleurent,
  • des paupières qui gonflent,
  • avec notamment une sensation gênante de sable dans les yeux.
Publié le 28 Avril 2008 | Mis à jour le 18 Septembre 2015
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Dossier de presse Schering-Plough, 19 mars 2008.