Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

Membres gonflés, sensation de lourdeur dans les jambes, peau étirée et décolorée… vous souffrez peut-être de rétention d’eau ? Certaines plantes connues pour leurs propriétés drainantes et diurétiques peuvent soulager ce trouble désagréable.
Retention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus legeres

La rétention d’eau se caractérise par une accumulation d’eau dans les tissus de l’organisme. Ce trouble, aussi parfois appelé œdème, entraine un gonflement de certaines parties du corps, notamment les jambes, les chevilles et les pieds. Il touche principalement les femme s : une sur deux est concernée. Toutefois, les hommes peuvent aussi en souffrir.

Rétention d’eau : qu’est-ce que c’est  ?

Le corps humain dispose d’un vaste réseau de vaisseaux sanguins. Le sang y circule pour nourrir les cellules en oxygène, en eau et en nutriments grâce à un processus appelé filtration. Les cellules de leur côté rejettent du dioxygène et des déchets dans le sang : c'est la réabsorption. Ces éléments sont alors redirigés vers les poumons et les reins pour être éliminés. Si l’eau libérée dans les tissus par la filtration devient supérieure à celle de la réabsorption, on parle de rétention d’eau.

Ce trouble se caractérise par : 

  • Un gonflement des tissus : les jambes, les chevilles et les pieds sont les zones les plus touchées, mais il peut aussi apparaitre au niveau des doigts, des mains, du visage…
  • Une marque de pression persiste quelques secondes après un appui avec le doigt au niveau de l’œdème.
  • Une modification de l’aspect de la peau : elle apparaît luisante et étirée.
  • Une sensation de lourdeur ou de raideur lorsque les œdèmes touchent les jambes.
  • Une décoloration cutanée : certains patients remarquent une décoloration de leur épiderme.
  • Des démangeaisons : ce signe est moins fréquent.

La rétention d’eau peut entre autres être provoquée par une mauvaise circulation veineuse, un déséquilibre hormonal, un déséquilibre alimentaire (des aliments trop salés, une intolérance au gluten ou au lactose…) ou une immobilité prolongée en position assise ou debout.

Par ailleurs, on observe une hausse des cas de rétention d’eau l’été, car la hausse des températures dilate les vaisseaux sanguins et les rend plus poreux. Ce phénomène favorise la sortie d'eau des vaisseaux et empêche sa réabsorption depuis les tissus.

Certaines plantes peuvent aider à lutter contre la rétention d’eau. La rédaction les liste en images.

Les feuilles d'artichaut

1/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

Les feuilles d’artichaut ont des vertus diurétiques. Ainsi, elles augmentent la sécrétion urinaire et aident à lutter contre la rétention d'eau.

Faites bouillir 1 litre d’eau. Plongez les feuilles d’artichaut de dedans et laissez infuser 10 minutes. Buvez 3 tasses par jour de cette préparation.

Attention, l’artichaut est déconseillé aux personnes souffrant de calculs vésiculaires ainsi qu'aux femmes allaitantes.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Le bouleau

2/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

"Le bouleau est une plante diurétique désinfiltrante : il sera utile pour soigner la rétention d’eau et les œdèmes des extrémités, fréquemment rencontrés dans le syndrome prémenstruel", écrit le Dr Daniel Sciméca dans son livre La santé par les plantes (ed Alpen).

La piloselle

3/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

"La piloselle a donné lieu à des études chimiques approfondies. Elle contient des flavonoïdes qui favorisent l’élimination rénale de l’eau (effet diurétique) mais aussi des sels minéraux retenus dans les tissus", indique le Dr Daniel Sciméca dans son ouvrage la santé par les plantes (ed Alpen).

L'ananas

4/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

L'ananas a des effets détoxiquant et diurétiques qui lui permettent de lutter contre la rétention d'eau.

"C’est une arme particulièrement efficace pour venir à bout d’un poids excessif associé à une rétention d’eau ou un état cellulitique. En fragmentant les protéines cloisonnant le tissu cellulitique, elle favorise la désinfiltration, la mobilisation et l’évacuation des dépôts graisseux", précise l'expert dans son livre.

Le chiendent

5/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

Le chiendent est un diurétique anti-inflammatoire riche en fructosanes. Il favorise ainsi l’élimination rénale de l’eau et réduit les problèmes de rétention d’eau comme les œdèmes.

Les queues de cerise

6/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

Les queues de cerise sont riches en flavonoïdes et sels de potassium. Ces derniers  stimulent l’élimination aussi bien urinaire que digestive. 

"La queue de cerise est un remède de choix pour combattre les rétentions d’eau et favoriser le retour à des « jambes légères » lorsque viennent les fortes chaleurs de l’été. Son action diurétique sûre et sans effet indésirable, la rend des plus utiles dans les régimes minceur équilibrés, ainsi que pour combattre les inflammations des voies urinaires rencontrées dans les infections urinaires (cystites)", écrit le Dr Daniel Sciméca dans son ouvrage la santé par les plantes (ed Alpen).

Le thé de Java (orthosiphon)

7/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

Les feuilles des orthosiphons abritent des flavonoïdes, des polyphénols, des huiles essentielles ainsi que du potassium. 

"Ces éléments lui confèrent une forte action diurétique. Ils augmentent l’élimination rénale de l’eau, et de composés tels que les chlorures, l’urée ou encore l’acide urique", précise l'expert dans son livre.

La camomille

8/8
Rétention d’eau : 8 plantes pour des jambes plus légères

La camomille a des effets calmants et diurétiques. Elle peut être prise en tisane ou être utilisées en compresse sur les oedèmes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le livre La santé par les plantes du Dr Daniel Sciméca aux éditions Alpen.