Reconnaître et soigner des vertiges liés aux cristaux

Publié le 06 Janvier 2019 par La Rédaction E-Santé
Il existe certains vertiges, les vertiges positionnels, qui sont dus à la présence de cristaux dans l’oreille interne. Lorsqu’on sait que ce sont ces cristaux de carbonate de calcium qui sont responsables des vertiges rotatoires, il est facile de les soigner. Mais encore faut-il savoir les reconnaître. Alors quels sont les symptômes de ces vertiges ? Ce trouble a-t-il un retentissement sur l’audition ?
PUB
© Istock

Comprendre les vertiges rotatoires

Les vertiges rotatoires que sont les vertiges positionnels (ou vertiges de position paroxystique bénins : VPPB) sont sans gravité. Ils apparaissent essentiellement chez les personnes âgées et ils n’ont pas une origine neurologique. En effet, ils sont dus à l’accumulation anormale de petits cristaux de calcium (otolithes) dans les canaux semi-circulaires de l’oreille interne. En temps normal, ces cristaux sont répartis de manière homogène dans les canaux du labyrinthe, mais, suite à une plaie ou à une infection, ils peuvent rester bloqués dans un seul canal (ou plusieurs). Cela entraîne un dérèglement du signal émis par l’oreille interne, celui-ci n’étant pas en concordance avec ce que les yeux et le corps perçoivent. C’est ce décalage qui est à l’origine du vertige.

PUB

Symptômes des vertiges positionnels

Les vertiges positionnels sont des vertiges qui surviennent fréquemment, dès que la personne bouge la tête. Ainsi, ils surviennent par exemple le matin au lever, si la personne se retourne dans son lit, si elle se redresse rapidement après s’être courbée, etc. Le vertige apparaît dans les quelques secondes qui suivent le mouvement et ils disparaissent tout aussi rapidement, en moins de 1 minute. Concrètement, ce vertige se traduit par une sensation que tout tourne autour de soi avec une nausée, voire des vomissements et on peut parfois observer un nystagmus, c’est-à-dire un mouvement saccadé et involontaire de la pupille. Il est donc finalement assez simple de repérer un VPPB puisque les symptômes sont caractéristiques et surtout, ils interviennent à chaque changement de position de la tête. A noter que seule l’oreille interne est touchée, de sorte que cela n’a aucune incidence sur l’audition.

PUB

Traitement des vertiges rotatoires liés à la présence de cristaux dans l’oreille interne

Le traitement des vertiges rotatoires vise à réaliser une manœuvre que savent pratiquer les médecins et les kinésithérapeutes. Son objectif est de replacer les cristaux dans la cavité labyrinthique où, soit ils seront de nouveau uniformément répartis, soit ils pourront être dégradés. Cette manœuvre, dite manœuvre libératoire de Sémont ou manœuvre d’Epley, consiste à allonger le patient et à effectuer diverses rotations de la tête pour débloquer les otolithes. Ces techniques totalement indolores permettent un soulagement immédiat. Dans les 24 heures qui suivent l’intervention, le patient doit rester assis y compris pour dormir. Par la suite, dans la semaine, il est recommandé de ne pas réaliser de mouvements rapides de la tête, et en particulier de haut en bas. Une consultation une semaine plus tard permet de s’assurer de la guérison du vertige positionnel, sachant qu’une seconde manœuvre libératoire se révèle parfois nécessaire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :