Rappel de haricots verts Carrefour pour présence de morceaux de verre

Publié le 09 Août 2019 à 11h30 par Sophie Raffin, journaliste santé
Les personnes ayant acheté des haricots verts Extra-fins de la marque Carrefour doivent vérifier l'étiquette avant de les cuisiner. Les bocaux de légumes sont rappelés pour une possible présence de morceaux de verre.
© Istock

La prudence est de mise pour les personnes qui ont récemment acheté des bocaux de haricots verts extra-fins "cueillis et rangés à la main" de la marque Carrefour. La Société Socota qui produit les légumes pour l'enseigne de grande distribution procède au rappel du produit. L'entreprise indique qu'elle agit "par principe de précaution, suite à une réclamation d’un consommateur". La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) qui a également diffusé l'information, précise qu'il pourrait s'agir de morceaux de verre.

Rappel des haricots verts : les produits concernés

Les bocaux de haricots verts incriminé ont été retirés de la commercialisation. Cependant, certains ont été vendus avant la mesure de rappel. Il est ainsi demandé aux personnes qui détiendraient ces produits, de ne pas les consommer et de les rapporter au magasin, où ils leur seront remboursés.

Voici les lots de bocaux concernés par le rappel :

  • Haricots verts EXTRA-FINS Cueillis et rangés à la main Carrefour
  • Code EAN : 3270190153917
  • Format : poids net : 660 g
  • Poids net égoutté : 345 g
  • Contenance : 720 ml

Seuls sont concernés les bocaux portant la mention "Fabriqué à Madagascar par SOCOTA pour Interdis" ainsi que les informations suivantes :

  • À consommer de préférence avant le : 03/05/2021
  • N° de lot : ZN 18 123 B1 / ZN 18 123 A1 / ZO 18 123 A1 / ZO 18 123 B2 / ZO 18 123 A2 / ZO 18 123 B3 / ZC 18 123 B3 / ZS 18 123 B3 / ZS 18 123 A3 / ZS 18 123 B4 / ZC 18 123 A4 / ZO 18 123 B5 / ZO 18 123 A5 / ZO 18 123 B6 / ZN 18 123 B6

Pour toute information complémentaire, les clients peuvent contacter le service consommateur Carrefour en composant le numéro : 09 69 39 7000 (appel gratuit depuis un poste fixe.)

Ingestion de verre : quels sont les risques ?

Avaler un corps étranger n'est pas forcément dangereux. Dans 90% des cas, il est évacué de l'organisme naturellement sans intervention extérieure et sans causer de blessure. Pour les cas restants, l'objet est majoritairement enlevé par le biais d'une manœuvre non-chirurgicale comme une fibroscopie. Une opération chirurgicale n'est ainsi nécessaire que pour 1% des patients.

Dans le cas d'un morceau de verre, le malade fait toutefois face à un risque accru de perforation du tube digestif (estomac, œsophage, intestin, colon...). Elle peut causer une péritonite ou une hémorragie. Les signes d'alerte à surveiller pour ces incidents dangereux sont :

  • des douleurs abdominales soudaines et intenses ;
  • de la fièvre ;
  • des nausées et vomissements ;
  • ou encore une enflure et un ballonnement de l'abdomen.

Une perforation au niveau du tube digestif réclame une prise en charge chirurgicalement. Les médecins doivent drainer les substances et les liquides qui se sont répandus hors des organes par l'entaille. Ils doivent aussi recoudre la brèche. Les chances de guérison sont bonnes si l'intervention est faite rapidement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.