Que se passe t-il après l'accouchement ?
Sommaire

Parfois, ça se complique

Des complications sont possibles jusqu'au retour de couches, et doivent être systématiquement recherchées. En effet, en raison de la réduction de la durée du séjour en maternité, il convient d'être vigilant et de consulter rapidement au moindre signe inquiétant.

Incontinence éventuelle

L'incontinence urinaire survient dans environ 15% des cas et ne se manifeste le plus souvent qu'à l'effort. Elle est systématiquement recherchée lors de la consultation du deuxième mois par le médecin qui va vous demander de tousser et pousser en position debout. Elle est améliorée de façon importante par la rééducation périnéale. L'incontinence anale est beaucoup plus rare puisqu'on ne la retrouve que dans environ 2% des suites de couches. Elle peut être favorisée par une présentation par le siège, un travail long ou une extraction instrumentale. Ici encore, la rééducation est souvent très bénéfique ; cependant en cas d'échec, un traitement chirurgical peut être envisagé.

Risque de phlébites

Les phlébites des membres inférieurs peuvent survenir pendant les suites de couches, sachant que le risque est majoré par une césarienne, un alitement prolongé ou des antécédents de phlébites. C'est pourquoi il est indispensable de se lever dès le lendemain d'un accouchement par césarienne et de penser à bouger fréquemment ses jambes dans le lit. En cas de signes suspects, une échographie Doppler des membres inférieurs permet de confirmer le diagnostic. Le traitement consiste à prendre des anticoagulants, associés à des anti-inflammatoires.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Obstétrique, J. Lansac, C. Berger et G. Magnin, Masson, 2000. Le Généraliste, n°2102, 20/03/2001. Retrouvez la forme après l'accouchement, P.A. Chene, Ellebore Praxi.