Que penser de la " grippe party " ou " soirée grippe A " ?

Le principe est simple, voire logique : attraper la grippe A maintenant, alors que le virus est peu agressif, afin de s'immuniser contre celui-ci et être ainsi protégé cet hiver alors qu'il sera susceptible d'être plus virulent. En pratique, il suffit de côtoyer des porteurs du virus de la grippe A, et pourquoi pas lors d'une fête entre amis ? Après les Britanniques, ce sont les Américains qui s'y collent...
PUB

Grippe A : état des lieux

Le virus de la grippe A, même s'il se transmet facilement et rapidement avec des allures d'épidémie, ne semble pas finalement aussi virulent qu'on le pensait. C'est ainsi que dans la majorité des cas, il ne provoque pas une maladie grippale très sévère. Les symptômes sont peu intenses : fatigue, fièvre et toux de survenue très brutale (malgré tout, soulignons que selon l'OMS, quelque 600 morts de la grippe A sont déjà à déplorer !).

En revanche, dès l'automne, l'éventualité d'une pandémie sévère reste sérieuse. Autrement dit, dès septembre, le virus de la grippe A pourrait revenir en force. En effet, on redoute que celui-ci ne subisse une mutation et devienne beaucoup plus dangereux qu'actuellement. Il pourrait alors être à l'origine d'une redoutable pandémie, faisant cette fois-ci réellement des millions de victimes.

PUB
PUB

Si les pouvoirs publics s'y préparent stratégiquement, les jeunes Britanniques (la Grande-Bretagne est le pays européen le plus touché par l'épidémie avec 7000 cas de grippe A) et maintenant les Américains ont, eux aussi, leur solution personnelle : se confronter au virus actuel pour s'immuniser contre un éventuel retour du virus mutant à l'automne. C'est ainsi que des ' grippe party ' ou ' swine flu parties ' ont été inventées. Il suffit d'organiser une fête entre amis et d'inviter quelques personnes atteintes de la grippe et donc porteuses du virus, afin que chacun augmente ' ses chances ' de contracter aussi le virus. On va même jusqu'à boire dans le verre des quelques grippés pour potentialiser ses risques d'attraper la grippe.

Une vaccination naturelle

Ce phénomène, qui revient à une vaccination naturelle, n'est pas vraiment nouveau. En l'absence de vaccin, des ' rubéole party ' étaient par exemple organisées, où des jeunes filles se réunissaient pour contracter la maladie et s'immuniser avant de se marier et d'avoir des enfants. Des réunions pour que les enfants attrapent la varicelle une fois pour toutes ont aussi déjà été organisées. De telles pratiques peuvent encore persister dans les familles hostiles aux vaccins et convaincues de la suprématie de l'immunisation naturelle sur les vaccins issus de l'industrie pharmaceutique.

Encore une fois, la prudence est de mise, la grippe A a déjà occasionné de nombreux décès, même chez des personnes apparemment en très bonne santé, et dont, justement en Grande-Bretagne, celui d'une petite fille de 9 ans…

Il n'est pas recommandé d'exposer qui que ce soit et encore moins des enfants à des virus. À noter enfin que la grippe A est une maladie émergente encore peu connue…

Publié le 31 Juillet 2009 | Mis à jour le 03 Août 2009
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Egora.
Voir + de sources
fr, 21 juillet 2009 ; Jim on line, 9 juillet 2009.