Grippe A : consultez votre médecin généraliste

Les recommandations évoluent et s'adaptent à la situation. C'est ainsi que le Gouvernement a décidé de changer de stratégie en demandant aux personnes qui présentent les symptômes de la grippe de ne plus appeler le centre 15 mais de s'adresser directement à leur médecin traitant. Par ailleurs, la prescription de médicaments antiviraux ne sera plus systématique.
PUB

Le plan de lutte contre la grippe A H1N1 s'assouplit

' Depuis le jeudi 23 juillet, les personnes qui présentent des symptômes évocateurs de la grippe devront contacter leur médecin traitant, qui évaluera leur état de santé et décidera de la conduite à tenir ', au lieu de s'adresser au centre 15.

Pourquoi un tel fléchissement du plan de lutte ? Parce que finalement le virus de la grippe A H1N1 se révèle pour l'instant peu virulent.

PUB
PUB

La grippe A en France : état des lieux

À ce jour en France, on compte 600 cas confirmés, ce qui représente environ 40 à 50 malades pris en charge simultanément à un jour donné. Les formes graves sont peu nombreuses. Pour l'heure, aucun décès n'a été enregistré dans notre pays. La survenue de plusieurs épisodes de cas groupés sans lien avec un voyage à l'étranger indique cependant le début d'une circulation active du virus dans la population. Et une accélération forte du virus en septembre reste à craindre. Mais pour l'instant, nous sommes loin d'une pandémie de type A (H1N1) avec un virus virulent, tandis que la prise en charge de cette grippe A s'apparente à celle d'une grippe saisonnière. Autrement dit, elle ne relève pas du centre 15 mais du médecin traitant. Inutile d'hospitaliser les malades (sauf dans les cas graves et urgents) pour les traiter et pour ralentir la propagation du virus.

Publié le 27 Juillet 2009
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Le Quotidien du médecin, 23 juillet 2009.