Que manger quand on est vieux ?

© Istock

Des chercheurs de l’Institut national de recherche agronomique (Inra) ont exploré les aliments susceptibles d’intervenir sur les mécanismes du vieillissement.

C’est ainsi que deux catégories alimentaires ont été identifiées comme particulièrement bénéfiques aux personnes âgées.

PUB

Un cinquième de la population a plus de 60 ans

Avec le vieillissement de la population, bien vieillir en forme et en bonne santé est un enjeu majeur.

Afin de contrer l’apparition des troubles liés à l’âge, des chercheurs ont exploré le rôle de l’alimentation. Ils se sont intéressés en particulier au métabolisme protéique et musculaire en lien avec la perte de masse musculaire due à l'âge, à la physiologie osseuse en lien avec la prévention de l'ostéoporose et au rôle des lipides dans la vision.

Les deux meilleures catégories alimentaires pour vieillir en forme

Les fruits et les légumes pour leurs polyphénols

PUB
PUB

Pour lutter contre l’ostéoporose et prévenir la fragilité du squelette, des apports importants en polyphénols sont essentiels, via une large consommation en fruits et légumes. Un polyphénol particulier, le fisétine, contenu dans les fruits rouges, interviendrait plus spécifiquement sur la santé osseuse. C’est le cas également d’un extrait polyphénolique concentré en oleuripéine, issu directement de l’olive.

Les bons acides gras : vitamine A et oméga-3

Certains acides gras contribuent à protéger le cerveau des seniors. C’est le cas de la vitamine A qui aide à lutter contre les pertes de mémoire et des oméga-3 pour réduire les altérations cognitives et éloigner la maladie d’Alzheimer.

En pratique, on peut recommander aux seniors de miser sur les fruits et les légumes pour se prémunir de l’ostéoporose et sur les bonnes matières grasses pour préserver leurs capacités intellectuelles et la mémoire.

Quelques conseils supplémentaires

  • Miser sur les qualités gustatives pour maintenir le plaisir de manger et ainsi prévenir la dénutrition chez le senior.
  • Privilégier les laitages liquides pour une meilleure assimilation des acides aminés.
  • Ne pas trop faire cuire la viande (température de cuisson 70°C) pour une meilleure digestion des protéines.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 02 Octobre 2014 : 15h20
Mis à jour le Jeudi 02 Octobre 2014 : 15h31
Source : INRA, Conférence de presse du 23 septembre 2014, Paris, https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/262020-33918-resource-dossier-seniors.html.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés