Quand la timidité et le trac mènent à l 'alcool...

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 19 Août 2002 : 02h00
Plus de 22% des patients souffrant de phobie sociale ont une consommation abusive d'alcool. L'alcool a un effet désinhibiteur qui peut, apparemment, aider ces patients à contourner les difficultés sociales.
PUB

La phobie sociale, terme savant couvrant des problèmes tels que la timidité ou le trac, se définit par la conjonction de quatre items (classification internationale DSM IV) :

  • la peur du regard et du jugement des autres ainsi que des situations où la performance est importante (examens, vie professionnelle...) ;
  • l'anxiété anticipatoire (j'ai peur d'avoir peur de...) ;
  • la conscience du caractère exagéré, déraisonnable de la crainte ;
  • l'évitement des situations générant ces craintes.

que la timidité ou le trac, se définit par la conjonction de quatre items (classification internationale DSM IV) :

Selon les résultats d'une étude italienne portant sur 153 patients atteints de phobie sociale, il existe des antécédents d'alcoolisme depuis au moins un an chez 22% d'entre eux. Les auteurs ont cherché à savoir si d'autres éléments étaient susceptibles de distinguer les phobiques à forte consommation d'alcool des autres. Résultat principal : les troubles bipolaires, c'est-à-dire avec alternance de périodes dépressives et de périodes euphoriques, étaient exclusivement retrouvés parmi les patients phobiques à forte consommation d'alcool. C'est aussi au sein de cette population de phobiques que l'on retrouve des antécédents familiaux de troubles bipolaires.

Les auteurs estiment qu'il existe une très forte relation entre les troubles bipolaires et la consommation abusive d'alcool chez les patients souffrant de phobie sociale. Pour autant, les auteurs ne tranchent pas sur la genèse de ces associations, considérant que chez ces phobiques, la consommation d'alcool peut être utilisée comme un moyen de désinhibition face aux situations de blocage induites par leur phobie. Mais c'est peut-être aussi ce qui fait le support de ces troubles bipolaires qui conduit à des troubles du comportement dont la consommation excessive d'alcool n'est qu'une forme d'expression.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 19 Août 2002 : 02h00
Source : Perugi et coll., Alcohol abuse in social phobic patients : is there a bipolar connection ? Journal of affective disorders 2002 ; 68 : 33-39. CFES, Alcool Actualités, N°7, mai/juin 2002.
PUB
PUB
A lire aussi
Phobie sociale : la crainte de l'autrePublié le 10/01/2002 - 00h00

Gênante car invalidante, la phobie sociale concerne 2 à 3 % de la population. Caractérisé par une peur intense des situations sociales, ce trouble psychologique mène parfois à l'échec à répétition ou peut pousser, dans des cas plus graves, à l'autodestruction.

La phobie se soignePublié le 24/04/2006 - 00h00

Phobie sociale, peur des araignées, claustrophobie, sont des craintes irrationnelles qui empoisonnent la vie de milliers de personnes. Il faut savoir que les traitements existent et que la thérapie cognitivo-comportementale est particulièrement efficace. Dans ce contexte, il semblerait que la...

Troubles bipolaires, des troubles cycliques de l'humeurPublié le 11/09/2002 - 00h00

La psychose maniaco-dépressive, aujourd'hui plutôt désignée sous le terme de "troubles bipolaires de l'humeur", est une maladie mentale caractérisée par une alternance d'accès maniaques (agitation) et de phases dépressives (abattement profond).Le patient retrouve généralement un état...

Plus d'articles