Quand entreprendre une psychanalyse ?
Sommaire

La conscience d’une souffrance enracinée dans notre histoire

Chacun sait que dans l’analyse, on va parler de son passé, de son enfance, de son adolescence, de toute son histoire.

Aussi quand une souffrance nous paraît, de toute évidence, liée à nos expériences passées, notre vécu, la psychanalyse est une manière d’aborder cette histoire et de la revisiter, accompagné du psychanalyste.

La personne en analyse va se ré-approprier son histoire et découvrir, plus en profondeur, son soi intime.

La psychanalyse, un travail en profondeur après les thérapies brèves

On peut souffrir, vouloir changer et ne pas choisir la psychanalyse. Aujourd’hui, il existe des thérapies comportementales et cognitives, des thérapies émotionnelles et corporelles très efficaces pour soigner des dépressions, phobies, angoisses…

Ces thérapies sont centrées sur la guérison du symptôme et sont souvent plus rapidement efficaces qu’une psychanalyse. Aussi sont-elles souvent choisies en première intention.

Quand ces thérapies ne donnent pas les résultats escomptés, on peut se poser la question de la psychanalyse, qui durera certes plus longtemps, mais dont la durée permettra d’aller peut-être, à un niveau plus profond.

Notons quand même que le but de la psychanalyse n’est pas la guérison, mais plutôt la connaissance de soi… qui peut aider à guérir.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Psychanalyse, Analyse, Psy
Source : Merci au Dr Jean Sandretto médecin psychiatre et psychanalyste pour sa participation