Pourquoi on a plus envie de faire l’amour pendant la grossesse ?

© Istock

Enceintes, beaucoup de femmes voient leur désir sexuel bondir d'un coup... presque du jour au lendemain... sans savoir vraiment pourquoi ! Changement du corps, bouleversement hormonal... Zoom sur les effets surprenants de la grossesse sur la vie sexuelle d'une femme avec Jean-Luc Boyer, sexothérapeute, et Isabelle Giami, sage-femme.

PUB

Les hormones chamboulent tout

Qu'entraîne une grossesse au niveau hormonal ? C'est "une période de chamboulement, répondJean-Luc Boyer, sexothérapeute. Une véritable bombe d’hormones qui va influencer la libido." Avant d'expliquer : "Une des explications à cette hausse de la libido est sans aucun doute le pic de progestérone qui désinhibe le désir sexuel".

De son côté, Isabelle Giami souligne "qu’un certain nombre d’hormones habituellement sécrétées par le corps de la femme vont voir leur niveau se modifier. De nouvelles hormones sécrétées par l’oeuf dès sa nidation dans l’utérus vont apparaître dans le sang de la future maman". De plus, les niveaux de progestérone et d’oestrogènes qui sont déjà présents chez la femme en âge de procréer vont rester particulièrement élevés au moment de la grossesse.

PUB
PUB

Le rôle important du placenta :le placenta accueille et nourrit le foetus tout au long de la gestation mais il produit également une glande endocrine polyvalente qui produit des hormones nécessaires au bon déroulement de la grossesse et de l’allaitement. “En particulier, l’hormone chorionique gonadotrope aussi appelée bêta-hCG, est produite en tout début de grossesse dès la nidation de l’œuf dans la muqueuse utérine. Son taux augmente progressivement en début de grossesse pour ensuite baisser jusqu’au terme. C’est elle qui permettra un diagnostic précoce sanguin ou urinaire de la grossesse.Le placenta ne s’arrête pas là. Il sécrète également l’homme lactogène placentaire (HPL) qui est proche de l’hormone de croissance et de la prolactine. Son rôle principal étant d’assurer au foetus un apport énergétique suffisant et constant.

Les parties intimes du corps plus sollicitées que jamais

Durant la grossesse, les hormones ne sont pas les seules à intervenir dans cette libido croissante. "Un autre facteur important est à prendre en compte, il s’agit des modifications physiologiques du petit bassin avec un afflux sanguin dans le vagin, une meilleure lubrification et une réceptivité accrues ainsi que des terminaisons nerveuses du clitoris qui vont favoriser l’orgasme", souligne le sexothérapeute. Néanmoins, toutes les femmes étant différentes, bien que l’afflux de sang dans les parties intimes soit avérés toutes ne ressentiront pas les effets sexuels en découlant.

Publié par Manon Anger, journaliste santé et validé par Isabelle Giami, Sage-femme le Jeudi 05 Avril 2018 : 17h24
Source : Remerciement à Isabelle Giami, sage femme
remerciement à Jean-Luc Boyer, sexothérapeute
La rédaction vous recommande sur Amazon :