Plan d’urgence contre le moustique tigre en Côte d’Or

© Adobe Stock

Le signalement de la présence de moustiques tigres dans une commune de la Côte d’Or a déclenché une opération de démoustication. Cet insecte vecteur de maladies virales doit faire l’objet d’une vigilance accrue.

Publicité

Alerte au moustique tigre. L’Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-France-Comté annonce dans un communiqué daté du 17 août 2018 avoir lancé une opération de démoustication dans la commune de Couchey, dans le département de la Côte d’Or.

Destruction des larves et des moustiques adultes

Cette mesure fait suite à la détection de cet insecte, appelé Aedes albopictus, dans un secteur de la ville. Le ministère en charge de la Santé a alors ordonné une opération de démoustication pour empêcher qu’il ne s’implante. L’Entente Interdépartementale Rhône-Alpes de Démoustication (EIRAD) a tout d’abord identifié et détruit les gîtes larvaires le 7 août 2018. Puis, dans la nuit du 17 au 18 août 2018, un traitement dirigé contre les moustiques adultes été effectué "par pulvérisation d’un insecticide à base de deltaméthrine, à partir d’un véhicule, complété par des interventions à pied à l’aide d’appareils portables" décrit l’ARS dans son communiqué. Les riverains et les apiculteurs proches de la zone ont été informés de l’opération.

Publicité
Publicité

Zika, dengue et chikungunya

Le moustique tigre est déjà implanté dans 42 départements de France métropolitaine. Outre ses piqûres désagréables, le moustique tigre est un vecteur de maladies virales comme la dengue, le zika ou le chikungunya. Actif en journée de mai à septembre, Aedes albopictus est susceptible de propager l’un de ces virus s’il pique une personne infectée. Bien qu’à ce jour, l'ARS note qu' "aucun cas autochtone de chikungunya, de dengue ou de zika n’a été recensé en Bourgogne Franche-Comté", éviter son implantation permet de prévenir les risques d’épidémie.

Supprimer les eaux stagnantes et signaler la présence du moustique

A l’échelle individuelle, chacun peut contribuer à lutter contre l’implantation du moustique tigre en France. Pour cela :

  • Supprimez les eaux stagnantes : videz et retournez les soucoupes, les coupelles, les seaux ou encore les arrosoirs laissés en extérieur. Pensez également à bien entretenir vos gouttières. Toute eau stagnante est en effet un site idéal de ponte et de développement de larves de moustiques.
  • Si vous possédez des bidons de récupération d’eau de pluie : recouvrez-les d’une moustiquaire.
  • Si vous possédez un bassin d’agrément : introduisez-y des poissons qui mangeront les larves de moustiques.
  • Apprenez à reconnaître le moustique tigre caractérisé par ses rayures noires et blanches et signalez sa présence sur le portail de signalement officiel Signalement-moustique.fr

Publié par Laurène Levy, journaliste santé le Lundi 20 Août 2018 : 11h35
Source : Opération de démoustication à Couchey suite à la détection d’Aedes albopictus. Agence Régionale de Santé (ARS) Bourgogne-France-Comté, Communiqué du 17 août 2018
Moustiques vecteurs de maladies. Ministère des Solidarités et de la Santé, mis à jour le 26 juin 2018
Portail de signalement du moustique tigre Aedes albopictus, Signalement-moustique.fr

PUB
PUB