Les petites fuites urinaires à l'effort...

Si rire, tousser, éternuer, courir, ou sauter provoque chez vous de petites fuites incontrôlables, vous souffrez d'incontinence urinaire dite d'effort. À quoi est dû ce phénomène et quelles sont les femmes concernées par l'incontinence d'effort ?
© Fotolia
Sommaire

L'incontinence urinaire d'effort, une affaire féminine

Il n'y a pas de mystère, si un simple effort abdominal suffit pour laisser échapper quelques gouttes d'urine, c'est que le sphincter qui ferme votre col de la vessie manque de tonicité.

L'effort à l'origine de la fuite urinaire peut être très léger, allant d'une simple toux ou d'un rire, à une activité physique comme courir ou sauter bien sûr.

Quant à ce manque de tonicité, il peut survenir à tout âge et il peut avoir différentes origines.

Qui est à risque d'incontinence urinaire d'effort ?

L'accouchement est un facteur de risque majeur, particulièrement en cas d'accouchement difficile ou de bébé de poids élevé. Entre 20 et 30% des femmes qui viennent d'accoucher présentent une incontinence urinaire d'effort car leurs muscles ont été endommagés. Ce problème peut ensuite persister, voire survenir à distance, bien des années plus tard.

Une pratique sportive intense, comme la course à pieds ou le tennis par exemple, peut aussi provoquer, à la longue, un traumatisme musculaire.

Les femmes qui ont subi une chirurgie gynécologique sont plus à risque car les interventions chirurgicales dans la région pelvienne risquent d'endommager les muscles ou les nerfs du système urinaire.

La ménopause est une autre période à risque important d'incontinenece urinaire d'effort car les modifications hormonales (diminution des œstrogènes) favorisent le relâchement musculaire. Enfin, l'avancée en âge contribue aussi à fragiliser les tissus.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Association d'aide aux personnes incontinentes (Aapi www.aapi.asso.fr) ; Association française d'urologie (www.urofrance.org).