L'incontinence urinaire : une réalité méconnue

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Janvier 2001 : 01h00
L'incontinence urinaire est un handicap grave que l'on sait guérir dans la majorité des cas. Pourtant, seuls 20% des personnes concernées consultent leur médecin pour incontinence. Face aux tabous qui finissent par gouverner ce trouble, l'AAPI (Association d'Aide aux Personnes Incontinentes) organise durant tout le premier semestre 2001, une grande campagne d'information pour sensibiliser les pouvoirs publics, l'opinion et les professionnels de santé.
PUB

Entre 3 et 3,5 millions de Français souffrent d'incontinence urinaire. Seul un tiers d'entre eux ont plus de 65 ans. Touchant surtout les femmes (une sur cinq), les hommes ne sont pas pour autant épargnés. Souvent secondaire à une hypertrophie bénigne de la prostate, une prostatectomie ou à une maladie du système nerveux central, 500.000 hommes en sont atteints. Soulignons également que près d'un tiers des accouchements sont responsables d'une incontinence, transitoire dans 70% des cas. Par ailleurs, 10 à 40% des jeunes sportives en souffrent.

Un handicap grave à forts préjugés

Il s'agit d'un handicap grave, souvent très mal vécu, d'autant plus qu'il est entouré de forts préjugés. Les tabous sont tellement présents que seuls 20% des personnes touchées osent en parler à leur médecin ! Par ailleurs, l'incontinence urinaire reste un problème mal connu des pouvoirs publics, comme le montre l'absence de prise en charge des protections et de certains médicaments. A titre d'exemple, les 500.000 personnes qui souffrent d'incontinence urinaire lourde, c'est-à-dire non rééducable, ont à leur charge l'achat des protections et absorbants, soit une dépense d'environ 600 francs par mois.

PUB
PUB

Une campagne d'information

C'est dans ce contexte que l'Association d'Aide aux Personnes Incontinentes (AAPI) a lancé une grande campagne d'information (tout au long du premier semestre 2001) pour sensibiliser les pouvoirs publics, l'opinion et les professionnels de santé. A cette occasion un guide pédagogique a été réalisé. Destiné au grand public, il est disponible dans les salles d'attente des médecins généralistes et des spécialistes. Cet ouvrage explique de façon simple et pratique les différentes formes et causes d'incontinence urinaire (effort, impériosité, mixte) ainsi que les traitements (médicaments, chirurgie, rééducation périnéale et sphinctérienne).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 15 Janvier 2001 : 01h00
Source : Le Médecin Généraliste, N°2079, mardi 19 décembre 2000. Le Quotidien du Médecin, N°6827, jeudi 21 décembre 2000.
PUB
PUB
A lire aussi
Qui sont ces femmes qui souffrent d'incontinence urinaire ?Publié le 09/11/2009 - 00h00

Quatre types de femmes souffrant d'incontinence urinaire ont été décrits.Pour la première fois, cette classification ne repose pas sur le type d'incontinence, mais sur les conséquences de l'incontinence urinaire sur la qualité de vie.Évidemment, le retentissement de l'incontinence sur la vie...

Fuites urinaires : un handicap encore tabouPublié le 14/05/2003 - 00h00

« Je fais pipi au lit », « j'ai envie toutes les 10 minutes », « ma vessie m'empêche de faire du sport », « j'ai des envies pressantes »… A tout âge, les problèmes d'incontinence sont insuffisamment pris en charge car ils restent tabous.

Incontinence urinaire fémininePublié le 10/04/2002 - 00h00

L'incontinence urinaire est la perte involontaire et intermittente des urines en dehors de l'émission normale contrôlée. C'est un phénomène assez courant, en tout cas beaucoup plus fréquent qu'on ne l'imagine car il est rarement avoué.

Plus d'articles