Petite revue pratique sur les allergies alimentaires

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 29 Avril 2011 : 12h28
Mis à jour le Mardi 10 Mai 2011 : 12h59

L’allergie correspond à une réaction exagérée de notre système immunitaire face à un agent (ou allergène) : pollens, acariens, moisissures, poils, et souvent aussi des aliments. La réaction allergique peut se manifester par bien des façons : urticaire, éruption cutanée, nausées, diarrhées, voire vomissements et choc anaphylactique.

PUB

Quels sont les principaux allergènes alimentaires ?

  • Protéines de lait,
  • Œufs,
  • Cacahuètes,
  • Farine de blé,
  • Soja,
  • Fruits de mer,
  • Poisson,
  • Fruits à coque (noix, noisette, cajou, amande…).

Mais il existe quantité d’autres aliments auxquels on peut être allergique : graine de sésame, céleri, moutarde, lupin, mollusques...

PUB
PUB

Comment confirmer qu’il s’agit bien d’une allergie alimentaire ?

Après description des symptômes et des circonstances d’apparition, l’allergologue portera facilement le diagnostic d’allergie alimentaire. L’identification de l’allergène est plus difficile et nécessite des tests de provocation orale.

En pratique, le patient tient un journal alimentaire : il note tous les jours les aliments consommés de façon exhaustive. Ensuite, un aliment suspect est supprimé puis réintroduit. S’il est en cause, les symptômes vont diminuer pour ensuite réapparaître. On peut ensuite tester d’autres aliments, mais toujours un par un, ce qui peut être long.

Une autre technique permet d’identifier les allergènes : l’intradermoréaction et le bilan sanguin. Le sujet est exposé à des extraits alimentaires avant de rechercher la présence d’anticorps IgE spécifiques dans le sang.

En même temps que les allergènes alimentaires, on peut rechercher d’autres allergènes. C’est qu’une personne déjà allergique aux pollens par exemple (asthmatique ou faisant de l’eczéma également) a plus de risque de développer aussi une allergie alimentaire, surtout chez les enfants.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 29 Avril 2011 : 12h28
Mis à jour le Mardi 10 Mai 2011 : 12h59
Source : « Allergènes alimentaires », Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) : www.economie.gouv.fr
PUB
PUB
A lire aussi
Forte progression des allergies alimentairesPublié le 02/01/2001 - 00h00

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise enévidence de l'allergène responsable nécessite une enquête minutieuse, comprenant des tests cutanés et parfois oraux. Seule l'éviction totale de l'aliment en cause permet d'éviter l'apparition des manifestations de l'allergie, dont l'évolution à long terme varie selon l'âge du sujet et le...

Allergie alimentaire : attention au baiser fatal !Publié le 02/05/2006 - 00h00

Une personne allergique à un aliment peut développer une réaction grave après avoir embrassé quelqu'un ayant consommé l'aliment en question. Cette réaction allergique au baiser a été dénommée le « kiss of death » par les spécialistes. Les sujets allergiques et leur famille doivent...

Les allergies croisées augmententPublié le 29/08/2000 - 00h00

Un allergique au latex peut le devenir à l'avocat. Celui qui éternue en présence des chats peut être sensibilisé à la viande de porc. Ces phénomènes d'allergies croisées se multiplient et il faut consulter au moindre doute. Le Dr Etienne Bidat, allergo-pédiatre (Hôpital Ambroise Paré à...

Plus d'articles