Forte progression des allergies alimentaires

© getty

Les allergies alimentaires sont de plus en plus fréquentes, en raison de la diversification de notre alimentation. Du simple picotement buccal au redoutable choc anaphylactique, en passant par l'eczéma ou la crise d'asthme, l'allergie alimentaire peut prendre des formes très diverses. La mise en évidence de l'allergène responsable nécessite une enquête minutieuse, comprenant des tests cutanés et parfois oraux. Seule l'éviction totale de l'aliment en cause permet d'éviter l'apparition des manifestations de l'allergie, dont l'évolution à long terme varie selon l'âge du sujet et le type d'allergène impliqué.

PUB

Les allergies alimentaires de plus en plus fréquentes

La fréquence globale de l'allergie alimentaire, d'environ 3 à 4% en France, est plus élevée chez le jeune enfant (de 6 à 8% selon les études). Le fait marquant est que l'on constate, depuis quelques années, une augmentation rapide de sa fréquence et de sa gravité, en raison probablement de la diversification de l'alimentation, d'une consommation plus importante d'aliments allergisants (épices, condiments, fruits exotiques) et de l'évolution des techniques de l'industrie agroalimentaire.

PUB
PUB

Comment se manifeste une allergie alimentaire ?

Typiquement, les signes cliniques apparaissent dans les minutes qui suivent l'absorption des aliments. Parfois, l'allergie ne se manifeste que par de simples démangeaisons ou picotements de la langue et de la gorge ou un gonflement des lèvres. Dans d'autres cas, elle est marquée par des douleurs abdominales et une diarrhée, ou encore des nausées et des vomissements. Mais le plus souvent, l'allergie alimentaire entraîne des troubles autres que digestifs, comme l'eczéma ou l'urticaire. L'allergie alimentaire peut aussi être à l'origine d'un asthme ou d'une rhinite (parfois associée à une conjonctivite). Enfin, elle peut donner lieu à un syndrome grave, mais heureusement plus rare, le choc anaphylactique, véritable urgence médicale : il peut se présenter sous la forme d'un malaise général, avec chute de la pression artérielle, rythme cardiaque élevé, ou bien d'une crise d'urticaire géante, associée à une congestion des muqueuses respiratoires. Les manifestations allergiques varient également en fonction de l'âge. Ainsi, l'eczéma est fréquent chez les nourrissons et les très jeunes enfants. Chez les plus grands, ce sont les urticairesqui prédominent. Les formes graves sont plus fréquentes chez les adultes.

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mardi 02 Janvier 2001 : 01h00
Mis à jour le Mardi 30 Août 2011 : 09h42
Source : A population study of food allergy in France : a survey concerning 33 110 individuals. J. Allergy Clin. Immunol., 1998, 101 : S87. Fabienne Rancé, Etienne Bidat. Allergie alimentaire chez l'enfant. Genève : Médecine & Hygiène, Médecine & Enfance ; 2000. ISBN : 2-88049-149-5. Distribué en France par : EDITIONS VIGOT. 23, rue de l'école de médecine. 75006 PARIS. Guide du praticien en immuno-allergologie. L'allergologie. D.A. Moneret-Vautrin, Masson.