Petite méthode contre l'angoisse de la piqûre chez l'enfant

Votre enfant doit avoir une piqûre, peut-être pour un vaccin. Et aucun enfant n'apprécie ce geste. Les parents le détestent presque autant, car ils n'aiment pas faire mal à leur petit trésor. Voici donc une méthode imaginée par des thérapeutes, qui peut contribuer à réduire l'angoisse et la douleur.
PUB

Dissociation et le détournement de l'attention

Pour réduire la douleur par l'attitude mentale, de nombreuses techniques peuvent être utilisées. Ici, nous en utilisons deux : la dissociation et le détournement de l'attention.Si l'injection doit se faire sur le bras, dessinez avec un feutre, à cet endroit une petite souris de quelques centimètres. Et dites à votre enfant : « on va devoir faire une petite piqûre à la souris ». Fais-lui un câlin avant pour l'encourager, parce qu'elle a un peu peur. Puis, la piqûre se fait, et vous demandez à l'enfant : « fais une petite caresse à la souris, parce qu'elle a été courageuse et que ça lui fait un peu mal »

PUB
PUB

Ne pas tromper l'enfant

Le détournement de l'attention c'est faire penser la personne qui souffre à autre chose. Au lieu de penser à la douleur, de l'anticiper, vous l'incitez à porter ailleurs son attention.Ce détournement est efficace, à condition de le faire sans chercher à cacher que vous allez faire mal. Si par exemple vous dites : « Regarde ce bonbon que je vais te donner » et que vous faites la piqûre par surprise, ce n'est pas une bonne méthode, car vous prenez l'enfant en traître. Il n'aura plus confiance en vous par la suite. Dans le cas de « la petite souris », il sait que vous allez faire une piqûre, il sait que c'est un jeu, et il sent aussi qu'il a intérêt à y participer. Vous l'aidez tout simplement. Il ne se sent pas trompé.

Publié le 05 Mars 2007
Auteur(s) : Dr Catherine Solano
PUB