Parents-enfants : 4 astuces pour ne pas avoir de verrues
Sommaire

Protéger les plaies

Ecorchures, piquûres, coupures... Gare aux plaies qui constituent des portes d'entrée pour le virus des verrues. Veillez à couvrir le plus tôt les lésions avec du sparadrap, afin de limiter le risque d'infection.

Et même les plus petites blessures peuvent faciliter l'installation du HPV : "Les enfants qui ont des verrues autour des doigts sont souvent ceux qui se rongent les petites peaux autour des ongles" constate le Dr Sylvie Olive. Une mauvaise habitude souvent causée par le stress.

On peut "leur mettre des pansements autour des doigts pour qu'ils aient moins tendance à les ronger" préconise la thérapeute. Une solution qui ne peut être que temporaire, en attendant d'identifier les angoisses à l'origine du rongeage d'ongle.

À noter : Les antispetiques ne protègent pas contre les virus. C'est pourquoi, même désinfectée, une plaie doit être protégée.  

Miser sur son immunité

"Il y a une susceptibilité individuelle des défenses immunitaires qui est propre à chacun, et qui favorise certainement la contamination des verrues" annonce d'emblée le Dr Sylvie Olive. Les enfants et les personnes immuno-déprimées peuvent être ainsi victimes de verrues fréquentes. La grossesse serait également un facteur favorisant l'apparition de ces lésions. 

Veillez donc à rester en bonne santé. Un système immunitaire solide est la meilleure défense possible contre les verrues.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Verrue, Hpv, Papillomavirus
Source :