Verrue plantaire douloureuse : que faire ?

© Istock
Quelques jours après être allée à la piscine ou dans un centre sportif avec des douches publiques, vous avez remarqué une excroissance rugueuse et douloureuse sur la voûte plantaire. Il y a de grandes chances qu’il s’agisse d’une verrue plantaire. Que faire en cas de verrue plantaire ?
Publicité

La verrue plantaire : de quoi s’agit-il ?

La verrue plantaire est une lésion cutanée, qui se présente sous la forme d’une excroissance rugueuse avec des points noirs en son centre, située sur la plante des pieds. Cette verrue est douloureuse en cas de pression ou à la marche. Son origine est virale : le responsable est en effet le virus du papillome humain (HPV). Même si la verrue plantaire est bénigne et disparaît spontanément en quelques mois, il est possible de réduire les douleurs qu’elle occasionne.

Publicité
Publicité

Douleur sur la voûte plantaire : que faire en cas de verrue ?

Même si les verrues plantaires sont sans gravité, les douleurs qu’elles génèrent, de même que leurs risques de contagion, nécessitent souvent une prise en charge dès leur apparition. Plusieurs solutions existent :

- Des crèmes indolores sans ordonnance : une crème à base d’acide salicylique ou d’acide formique à appliquer chaque jour provoquera la chute de la verrue par dessèchement. Si la verrue est sur le talon, zone où la peau est épaisse, il faudra prendre une crème fortement dosée, contrairement à une localisation sur la voûte plantaire où la peau est fine.

- La cryothérapie : traitement disponible sans ordonnance, qui détruit la verrue par le froid en appliquant un produit qui fait baisser la température à moins 50 °C.

Si ces traitements sont inefficaces, un dermatologue pourra procéder au retrait de la verrue plantaire au laser ou par curetage.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 12 Juillet 2018 : 18h01
PUB