Un adolescent victime d’un ver parasite après s’être fait “enterré” dans le sable à la plage

© Istock

Un adolescent a été infecté par un parasite sur la plage. Le malheureux aurait contracté le ver alors que ses amis l'enterraient dans le sable. Sa mère alerte sur les conséquences d'une telle pratique. 

PUB

Gare au sable ! Il recèle bien plus de dangers que vous ne le pensez. Une mère de famille américaine en a fait la douloureuse expérience. Elle a relaté son histoire dans un post Facebook. Le 20 juin dernier, le fils de Kelli Dumas se rend à la plage avec un groupe d'amis. Les jeunes s'amusent à l'enterrer dans le sable.

Vers la fin des vacances, le garçon présente de curieux symptômes : fatigue, douleurs aux oreilles puis l'apparition de bosses sur sa cuisse droite. "Il a été enterré dans le sable pour s'amuser et c'est devenu notre cauchemar", se désole Kelli Dumas.

Un parasite tenace

Il s'avère que le jeune homme de 17 ans a contracté un parasite, l'ankylostome. Tout comme quatre autres personnes l'ayant accompagné sur le sable. Cependant, "Michael est de loin le pire cas", assure sa mère.

PUB
PUB

L'ankylostome est un parasite que l'on retrouve principalement dans les zones chaudes et humides du globe, notamment sur les plages. Le sable est infecté après le dépôt d'excréments de chiens ou chats porteurs du ver.

L'homme se contamine par voie transcutanée (le parasite se fraie un chemin sous la peau),essentiellement au niveau des pieds. L'ankylostome est à l'origine de latoxocarose. Aussi appelée "larva migransviscérale", cette pathologie se traduit, entre autres, par :

  • des démangeaisons très intenses, localisées,
  • une fatigue plus ou moins importante
  • des douleurs abdominales
  • de la fièvre

Des mesures de précaution

L'adolescent suit d'abord un traitement à base d'antibiotiques, d'antiparasitaires et de stéroïdes. Un dermatologue se charge ensuite de neutraliser le ver avec de l'azote liquide. Durant la procédure, son fils "sent le ver bouger sous sa peau", confie Kelli Dumas à une chaîne de télévision américaine.

Pour éviter qu'une telle catastrophe se reproduise, la mère de famille conseille de "ne jamais être enterré dans le sable ou autoriser ses enfants à l'être". Il existe d'autres moyens des'en prémunir :

  • éviter de marcher pieds nus dans les pays tropicaux;
  • à la plage, s'asseoir ou s'allonger sur une natte (ou serviette) suffisamment épaisse pour que les larves ne puissent la traverser;
  • éviter le contact et les jeux avec les jeunes chiens et les chats non vermifugés (principaux vecteurs du parasite);
  • bien laver les mains des enfants après contact avec la terre ou le sable (la contamination par les mains sales est la plus fréquente chez l'enfant).
Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Jeudi 26 Juillet 2018 : 11h43
PUB
PUB

Contenus sponsorisés