Et n’oublie pas d’être heureux !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 24 Février 2014 : 08h51
Mis à jour le Lundi 03 Mars 2014 : 15h23
© Istock

C’est le titre du dernier livre de Christophe André et c’est vrai que c’est un bon conseil. La vie nous emmène dans son tourbillon et nous oublions tout simplement d’être heureux. Nous n’y pensons même pas. Pourtant, c’est cette vigilance au bonheur qui nous fait considérer toutes les émotions positives que nous vivons. C’est elle qui donne à nos journées leur tonalité heureuse. Soyons moins inquiets et savourons plutôt chaque instant de notre vie. Tel est le message de ce beau livre sur la psychologie positive.

Publicité

Il est des fois où nos obligations sont bien agréables. En recevant le dernier opus de Christophe André sur le bonheur, je me suis dit : « je vais faire un édito sur ce livre, cela va plaire aux lecteurs. Cela leur sera utile… » J’étais donc obligé de lire, de prendre des notes, puis de me lancer dans cette rédaction. Et je ne vais pas me plaindre, car ce fut un vrai bonheur !

Les conseils d’un vrai pratiquant

Il s’agit d’un Abécédaire de psychologie positive qui va de « Abécédaire » à « Zoom », chaque mot apportant une information, une étude, un conseil, une citation, une historiette, un témoignage. On en apprend beaucoup sur l’auteur aussi, et c’est bien utile, car en matière de bonheur il ne suffit pas d’être spécialiste, il faut aussi pratiquer. Et il est comme nous l’ami Christophe, il rumine, il râle, il enrage, il court, il oublie d’être heureux. Mais il progresse… Il est non seulement un expert de la psychologie positive, mais un vrai pratiquant.

Publicité
Publicité

Le grand art de Christophe André est de tout rendre simple et accessible. Il mêle aussi bien les concepts philosophiques sur le bonheur, que les résultats d’études scientifiques et les préceptes qui en découlent. Etre heureux, cela se comprend, cela s’apprend et cela se travaille, un peu comme notre souplesse ou notre musculature. « C’est un des grands exercices de la psychologie positive, précise l’auteur, que de savourer et prendre conscience des instants de bien-être. »

Changer progressivement

Cela demande aussi beaucoup d’intelligence émotionnelle, ce qui s’entraîne aussi, mais différemment. L’objectif est non seulement de prendre conscience des moments heureux, mais aussi de s’interpeller sur les émotions, les pensées ou les comportements qui peuvent les gâcher. Ruminer moins, râler moins, c’est possible si l’on s’en rend compte et qu’on essaye de le faire moins, voire de changer progressivement nos pensées ou nos comportements. C’est tout un programme qui lui aussi bénéficie d’un entrainement constant. Sur ce plan Christophe André nous explique que la pratique de la méditation l’a énormément aidé personnellement. Il en est de même de la marche, des moments contemplatifs que nous nous accordons, et des bienfaits que nous puisons dans la nature.

Cela suppose aussi de faire appel à tout ce qui est beau et bon en nous. Etre généreux, attentif aux autres, concerné par leurs bonheurs comme leurs malheurs, reconnaissant aussi pour tout ce qu’ils nous apportent. Donner nous enrichit beaucoup. Les sages nous le disaient. La psychologie positive nous le démontre.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 24 Février 2014 : 08h51
Mis à jour le Lundi 03 Mars 2014 : 15h23
PUB
PUB

Contenus sponsorisés