Ostéoporose : le traitement

L'ostéoporose, maladie du squelette caractérisée par une fragilité osseuse, conduit à une augmentation du risque de fracture. Du fait du vieillissement de la population, cette affection est extrêmement fréquente. Il convient de diagnostiquer l'ostéoporose à temps. Concernant les traitements, de nouvelles recommandations viennent d'être publiées.
PUB

Ostéoporose : comment diminuer le risque de fracture ?

L’ostéoporose touche 2,8 millions de femmes. Pourtant, seules 600.000 en ont connaissance et se font suivre…

L’ostéoporose est reconnue comme un problème de santé publique. L’enjeu est la réduction du nombre de fractures.

Dans ce domaine, nous disposons de deux armes :

PUB
PUB
  • Laprévention (mesures hygiéno-diététiques)

  • Les traitements médicamenteux, dont la prescription repose sur l'estimation du risque defracture dans les 5 à 10 années suivantes.

Comment prévenir l'ostéoporose ?

La prévention de l'ostéoporose doit idéalement débuter très tôt dans la vie en vue de se constituer une masse osseuse aussi importante que possible. Elle vise ensuite à lutter contre les facteurs de risque de perte osseuse, que sont :

  • l’inactivité,

  • la carence en vitamine D et en calcium,

  • le tabagisme,

  • l’alcool,

  • un faible poids.

Ainsi, inversement, pour diminuer son risque d'ostéoporose, il est recommandé de :

  • pratiquer une activité physique régulière,

  • ne pas fumer,

  • limiter la quantité d’alcool,

  • maintenir un poids corporel normal (IMC),

  • veiller à des apports suffisants en calcium et en vitamine D (exposition au soleil modérée).
Publié le 29 Mai 2006 | Mis à jour le 10 Octobre 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Nouvelles recommandations de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), " Traitement médicamenteux de l'ostéoporose postménopausique ", actualisation 2006.