Ostéoporose : qui doit passer une ostéodensitométrie ?

Toutes les femmes ménopausées ne sont pas obligées de passer une ostéodensitométrie. En revanche, certaines sont clairement plus à risque que d'autres de souffrir d'une ostéoporose. Dans la mesure où l'on dispose de médicaments préventifs efficaces, mieux vaut prévenir que guérir…

Qui doit réaliser une ostéodensitométrie ?

La mesure de la densité osseuse permet de déterminer le risque d'ostéoporose, maladie à l'origine de fractures pouvant laisser des handicaps sévères et engendrer une grave perte d'autonomie. Cet examen repose sur l'ostéodensitométrie.

Mais il n'est pas à réaliser systématiquement chez toutes les femmes ménopausées. En revanche, des facteurs de risque et donc des populations de femmes à risque ont été clairement identifiés. Les personnes qui répondent à ces critères doivent donc être incitées au cas par cas à passer cet examen. En cas de risque avéré d'ostéoporose, elles pourront bénéficier de traitements préventifs.

Facteurs de risque de l'ostéoporose

  • Antécédent personnel de fracture osseuse.
  • Antécédent de fracture osseuse chez la mère.
  • Faible indice de masse corporelle (inférieur à 19 - divisez votre poids par votre taille, deux fois).
  • Antécédent de troubles de comportements alimentaires, comme l'anorexie durant l'adolescence.

  • Suivi répété de régimes carencés (très restrictifs ou excluant certaines catégories alimentaires).
  • Ménopause prématurée, naturelle ou chirurgicale.
  • Tabagisme.
  • Cancer du sein.
  • Hyperthyroïdie.
  • Maladies inflammatoires (ex. polyarthrite rhumatoïde) et/ou prise de certains médicaments, en particulier corticothérapie de plus de trois mois, actuelle ou ancienne.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Impact médecine, 22 novembre 2007.