Osez être heureux, c'est contagieux !

Publié le 29 Décembre 2008 par Rédaction E-sante.fr
Si votre meilleur ami ou si votre conjoint nage dans le bonheur, votre probabilité d'être heureux, vous aussi, augmente de 25%. Si vous entourage comporte de nombreuses autres personnes heureuses, faites vous-même votre calcul... Autrement dit, le bonheur a l'énorme avantage d'être contagieux. La démonstration est scientifique.
PUB

Le bonheur se partage

Nous aspirons tous au bonheur. Parallèlement, être heureux est bénéfique pour la santé, à tel point que l'Organisation mondiale pour la santé (OMS) commence sérieusement à considérer le bonheur comme une composante de la santé.

Favoriser et développer le bonheur est alors très important. Une étude américaine a cherché à savoir dans quelle mesure le bonheur pouvait être transmissible. Plus de 4.700 personnes ont répondu à des questionnaires permettant d'évaluer l'intensité de leur bonheur.

PUB

Le bonheur est transmissible

Voici les principales découvertes et conclusions des chercheurs.

PUB
  • Avoir un ami heureux augmente de 25% la probabilité de devenir heureux.
  • Même les personnes plutôt malheureuses ont tendance à devenir heureuses dans un futur plus ou moins proche lorsqu'elles sont entourées de personnes heureuses.
  • Cette propagation du bonheur l'est jusqu'au 3e niveau de relation. Ainsi, le bonheurse transmet aux amis des amis des amis.
  • Il s'agit bien d'une transmission du bonheuret non du phénomène classique selon lequel ' qui se ressemble s'assemble '.
  • A noter que le bonheur se transmetaux amis, à la fratrie, au conjoint, aux voisins de palier, mais pas aux collègues de travail.
  • La propagation du bonheurnécessite un certain degré de rapprochement : il faut habiter à moins de 1,6 km d'une personne heureuse.
  • Et enfin, attention, la contagion diminue avec l'éloignement géographique et avec le temps…

Le bonheur est à portée de main

Alors un conseil, cultivez votre réseau de bonheur, pour vous et pour vos proches. Apprenez à bien vous entourer, et n'ayez pas de crainte à montrer votre bonheur aux autres !

Source : Fowler JH. Et coll., BMJ, 4 décembre 2008, doi:10.1136/bmj.a2338.