Ortie
Les feuilles d’ortie (Urtica dioica) sont riches en vitamines et en minéraux. Elles sont recommandées en cas de douleurs articulaires et rhumatismales, pour les phanères (ongles et cheveux) cassants et fragiles, ainsi que pour les peaux sujettes à imperfections. Les racines d’ortie sont parfois utilisées en cas d’hypertrophie bénigne de la prostate.
Sommaire

Les racines d’ortie

Les racines d’ortie sont utilisées en phytothérapie pour leurs propriétés diurétiques. Elles font l’objet d’études scientifiques (souvent en association avec d’autres plantes comme le palmier nain ou les pépins de courge) sur les troubles de la miction associés à l’hypertrophie bénigne de la prostate. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît comme « cliniquement établie » l’utilisation des racines d’ortie « dans le traitement des problèmes de miction liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate légère à modérée ». L’ESCOP et la commission E reconnaissent également cet usage.


Comment consommer l’ortie ?

Les pousses d’ortie sont comestibles crues ou cuites et se cuisinent très bien. Si vous consommez les jeunes pousses en salade, pensez à les faire tremper pour éviter le côté urticant.

La haute teneur en chlorophylle de l’ortie en fait un colorant vert naturel utilisé dans l’industrie alimentaire.

Il est également possible de préparer des infusions à bases de feuilles, de préférence séchées pour éviter les brûlures des feuilles fraiches. Compter entre 30 g et 60 g de feuilles par litre d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes. À boire 3 fois par jour. Les racines se préparent en décoction à raison de 30 g à 60 g par litre d’eau.

Vous trouverez dans le commerce des gélules à base d’extraits secs normalisés de feuilles ou de racines. On trouve également dans certaines boutiques spécialisées du jus d’ortie.

Pour les plus courageux, les feuilles fraiches sont traditionnellement utilisées en friction contre les rhumatismes, directement sur la partie concernée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :