L'orthodontie rend le sourire !

Par ses techniques, par ses matériaux, l'orthodontie ou réalignement des dents et des mâchoires a considérablement progressé. Bonne nouvelle pour petits et grands : elle fait beaucoup moins mal, est plus pratique pour le patient et sa brosse à dents, et sait se rendre invisible à tout âge. Seul hic : elle n'est plus remboursée au-delà de 16 ans.

PUB

Dents du haut qui avancent beaucoup, familièrement appelées dents de lapin, ou qui poussent anarchiquement et se fractureront si on n'intervient pas, mâchoire du haut ou du bas trop étroite avec sa conséquence : des dents qui se chevauchent, dents qui sortent mal ou mal placées ou trop espacées ou encore manque de dents : ce sont les principaux motifs de consultation en orthodontie. On estime que 600 000 enfants sont traités annuellement en France. "C'est en général le dentiste à l'occasion d'un examen buccodentaire, qui envoie ses patients, jeunes, ados ou adultes chez l'orthodontiste, spécialiste", comme l'explique le docteur Claude Bourdillat, Présidente du Syndicat des spécialistes francais en orthopédie dentofaciale - la définition exacte de la profession - et membre de la Fédération Francaise d'orthodontie qui regroupe toutes les sociétés de cette discipline.

PUB
PUB

Des problèmes que seul voit le dentiste

Il y a aussi les problèmes qu'anticipe le dentiste et qui le conduisent à faire appel à l'orthodontiste : des mâchoires trop étroites entraînent une mauvaise mastication, une déviation d'un côté ou l'autre de la bouche, qui devient une véritable asymétrie squelettique, fragilisant les dents et qui ne peut plus être corrigée autrement que par la chirurgie. Des dents bien alignées ce n'est donc pas seulement esthétique, elles servent aussi à bien mastiquer, à éviter que des débris ne s'installent à l'endroit du chevauchement. Et pas de dépôts c'est moins de plaque dentaire et de caries en perspective. Le spécialiste peut aussi conseiller aux parents d'emmener leur enfant chez l'ORL : une mauvaise respiration, le nez toujours bouché provoque une mauvaise croissance maxillaire supérieure. Enfin il voit comment se place la langue qui, en poussant les dents, peut être à l'origine d'incisives trop en avant et il prescrira une rééducation de la position de la langue.

Prévenir dès le jeune âge pour préserver le plus de dents

La moyenne d'âge de la première visite orthodontique est en général 7, 8 ans, lorsqu'apparaissent les incisives définitives. Mais un traitement peut se révéler salutaire avant cet âge. Agir précocement et recréer de la place peut éviter assez souvent des extractions. Vers 11/12 ans arrivent les prémolaires et les canines, c'est l'âge moyen des traitements avec des bagues. Un enfant peut avoir plusieurs problèmes à la fois, chevauchement et dents en avant. Tout est réparable. Selon les statistiques mondiales, un enfant sur deux nécessiterait un appareillage.

Publié le 03 Novembre 2008 | Mis à jour le 22 Octobre 2010
Auteurs : Jacqueline tarkiel
Source : Côté santé, octobre 2008.