Noyades : explosion du nombre d’accidents cet été en France

© Adobe Stock

Le nombre de noyades a plus que doublé en France entre 2018 et 2015 sur le période estivale. Les conditions climatiques exceptionnelles de cet été en seraient partiellement responsables. Rappel des règles de sécurité pour des baignades sans danger.

PUB

Elles concernent "tous les âges et tous les lieux". Les noyades sont en nette augmentation cette année en France, selon les résultats intermédiaire de l’Enquête NOYADES 2018 menée par Santé Publique France. Dans un rapport qu’elle publie le 16 août 2018, cette agence de santé note une forte hausse des noyades cet été par rapport à 2015 sur la même période du 1er juin au 9 août, avec 1758 cas recensés contre 858 il y a trois ans.

Plus de noyades chez les enfants de moins de six ans

L’enquête révèle que ces 1758 cas "se répartissent en 902 noyades accidentelles, 84 noyades intentionnelles et 772 d’origine encore indéterminée en cours d’investigation". Si le nombre d’accidents a plus que doublé en comparaison avec l’été 2015, cette hausse est plus modérée pour les noyades suivies de décès : elles sont en effet 373 en 2018 contre 329 en 2015 sur la période étudiée.

PUB
PUB

Une augmentation du nombre d’accidents est en particulier observée chez les enfants de moins de six : 255 cas contre 137 en 2018 mais le nombre de décès reste stable (20 en 2018 contre 19 en 2015). "La majorité de ces décès (80 %) a lieu en piscine privée familiale" constate par ailleurs Santé Publique France.

Des conditions climatiques favorables à plus de baignades

Cette augmentation de cas de noyades en 2018 "peut s’expliquer pour partie par des conditions climatiques en termes de températures et d’ensoleillement particulièrement favorables à la baignade". Les mois de juin et de juillet 2018 ont en effet été marqués par des températures élevées et des épisodes de canicule. Mais se rafraîchir pendant une forte chaleur ne doit pas être une activité réalisée sans vigilance : "La plupart des accidents impliquant des enfants est due à un manque de surveillance ou à un défaut du dispositif de sécurité concernant les piscines privées enterrées qui peut être à l’origine d’une chute (pour rappel, la loi relative à la sécurité des piscines a rendu obligatoire, à partir du 1er janvier 2006, l’équipement d’un dispositif de sécurité normalisé autour de toutes les piscines privées enterrées)" appuie notamment Santé Publique France dans son rapport d’Enquête.

Comment éviter la noyade ?

Pour profiter pleinement de la baignade cet été en toute sérénité, veillez à respecter ces trois conseils de sécurité rappelés par Santé Publique France :

  • Choisir leszones de baignade surveillées, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
  • Surveiller vos enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
  • Tenir compte de sa forme physique : ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer son niveau de natation, il est toujours plus difficile de nager en milieu naturel qu’en piscine.

Enfin, Santé publique France relève que l’apprentissage de la nage est "recommandé le plus tôt possible". « Mais il n’est jamais trop tard pour apprendre à nager, même à l’âge adulte" souligne l'agence de santé.

Publié le 16 Août 2018
Auteur(s) : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Enquête NOYADES 2018 - Résultats intermédiaires pour la période du 01/06 au 09/08/2018, Santé Publique France, communiqué du 16 août 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés