Mycose vulvaire : pourquoi ça démange ?

© Istock
Si les mycoses vulvaires sont une pathologie fréquente et sans gravité chez la femme, elles n’en sont pas moins désagréables, voire douloureuses. À quoi sont dues ces démangeaisons intimes ? Que faire en cas de mycose de la vulve ?
Publicité

Mycose vulvaire : les symptômes

Les premiers temps, la mycose vulvaire va se traduire par de légères démangeaisons intimes au niveau de la vulve. C’est un trait caractéristique de la mycose vulvo-vaginale. Puis les démangeaisons vont s’intensifier au point de générer des brûlures parfois difficilement supportables. La vulve devient alors rouge et des pertes anormalement abondantes et malodorantes, avec un aspect de lait caillé, sont observées. Ces douleurs altèrent la qualité des rapports intimes.

Publicité
Publicité

En cause bien souvent une levure, Candida albicans, qui a proliféré de façon anormale dans le vagin.

Mycose vulvaire : comment calmer les démangeaisons intimes ?

Si la cause des démangeaisons est confirmée comme étant une mycose de la vulve, alors le traitement sera simple. Il consiste en la prise d’ovules antifongiques vaginaux (trois ovules trois soirs de suite ou un ovule monodose). Dans certains cas, un traitement antifongique par voie orale pourra être prescrit. Il convient par ailleurs de soigner les deux partenaires pour éviter les récidives, mais aussi de veiller à une bonne hygiène intime, à savoir :

- porter des sous-vêtements en coton ;

- utiliser un lubrifiant pour éviter les irritations ;

- éviter les sucreries, nourriture prisée par les champignons ;

- se limiter à une toilette intime externe (pas de douche vaginale) ;

- ne pas utiliser de savon agressif (parfumé ou acide) ni de lingettes intimes. Préférer un savon neutre ;

- toujours se sécher d’avant en arrière.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 13 Avril 2018 : 16h01
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :