Mémoire et sommeil : l'un ne va pas sans l'autre

© Adobe Stock

Une bonne mémoire est synonyme d'un bon sommeil. Les capacités mnésiques seraient surtout améliorées pendant les trois premières heures de la nuit.

PUB

Selon une étude américaine, une bonne nuit de sommeil est indispensable pour préserver sa mémoire. Plus de 130 personnes ont participé à ce test sur les capacités mnésiques, après quelques heures de sommeil, une bonne nuit ou une nuit blanche. Si les résultats sont identiques dans les deux premiers cas, la mémoire est moins bonne après la nuit blanche. Par ailleurs, se sont les trois premières heures de la nuit les plus importances pour améliorer les capacités mnésiques, comparées à un endormissement en milieu ou en fin de nuit.

Ces résultats rappellent le rôle primordial d'un sommeil suffisant et bien aménagé pour un bon fonctionnement de l'ensemble de nos activités, aussi bien intellectuelles que physiques. Il s'agit d'un besoin humain fondamental actif et complexe. Même si sa fonction n'est pas encore bien établit avec certitude, il permet de se remettre des fatigues accumulées de la journée. C'est ainsi que plus l'état de veille est long, plus le sommeil qui suit est long lui aussi et profond. Il existe donc une adaptation du sommeil à la durée et à l'intensité de la veille.

PUB
PUB

Des besoins différents

Les besoins en sommeil sont très variables d'un individu à l'autre. Toutefois, pour un adulte il est évalué à 7 heures et demi par nuit. Les personnes qui ne dorment que 3 à 4 heures sont très rares. Inversement d'autres ont besoin de 10 à 12 heures par nuit pour être en forme dans la journée, sans sieste ni somnolence.

Quelques conseils pour bien dormir

L'hygiène de vie est essentielle. Evitez les dîners trop lourds et trop proche du coucher. Abstenez-vous bien évidemment, des excitants comme le café et le thé pour privilégier les infusions calmantes (tilleul, valériane). Evitez de fumer le soir. Levez-vous et couchez-vous à des heures régulières. Pratiquez des activités physiques dans la journée et si possible n'hésitez pas à vous promener (en respirant calmement et profondément) avant d'aller vous coucher. Ne surchauffez pas votre chambre, sa température ne doit pas dépasser 18°C.Bonne nuit !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Décembre 2000 : 01h00
Source : Born & Stickgold, Nat. neurosci., 2000, 3: 1335-39.