Malaises - fiche guide

Au sens strict, un malaise se définit par une perte de connaissance plus ou moins complète et plus ou moins longue.

Malaise : les généralités

Lors de la pratique sportive, l'effort fourni est consommateur d'eau, de sucres et d'oxygène. Quand l'un de ces éléments est déficitaire, il peut s'ensuivre une souffrance cérébrale par hypoglycémie, baisse de la tension artérielle, diminution de l'oxygénation.

Le mécanisme est :

  • soit direct comme dans l'hypoglycémie ou la déshydratation,
  • soit indirect, par l'intermédiaire d'un mauvais fonctionnement de la pompe cardiaque (problème coronarien, malaise vagal).

L'hypoglycémie

Il s'agit d'une baisse non compensée du taux de sucre dans le sang, qui résulte souvent d'une erreur diététique.

  • La cause la plus fréquente est l'absence de consommation de produits glucidiques durant la pratique sportive.
  • Une autre erreur est la prise de produits ou boissons sucrées juste avant l'effort.

    Il en résulte une sécrétion réactionnelle d'insuline qui fait baisser le taux sanguin de sucre et peut conduire à un malaise si des produits sucrés ne sont pas absorbés au cours de l'effort.

Le coup de chaleur

La production de chaleur due à l'effort physique, est évacuée par l'intermédiaire de l'évaporation cutanée et de la sueur. Si cette perte n'est pas compensée, il s'ensuit un cercle vicieux de déshydratation et impossibilité d'évacuer la chaleur. La température corporelle monte et la tension baisse. Le cerveau souffre.

Une bonne hydratation est nécessaire avant, et si possible, pendant l'effort.

Guide: 

Source :