Maladies émergentes : que faut-il craindre ?
Sommaire

Grande cause collective de l’humanité

La mission Keller propose que les politiques considèrent la prévention de la diffusion de ces maladies comme une grande cause collective de l’humanité et qu’ils empêchent les actes qui concourent à l’augmentation des menaces (comme les trafics alimentaires, la diffusion de polluants, l’introduction non autorisée d’espèces sauvages...).

Le rapport mise également sur :

  • l’amélioration de l’information de la population,
  • la réintroduction de protocoles classiques de lutte contre les pandémies (isolements, quarantaines, hygiène publique...),
  • la promotion de nouveaux outils d’intervention sur les maladies infectieuses émergentes (constitution de bases de données épidémiologiques avec le recours aux téléphones portables et à Internet...)
  • et le soutien de la recherche sur les vaccins et les thérapeutiques des maladies infectieuses par un rapprochement des politiques menées par les organisations internationales sur les santés humaines et animales (FAO, OMS...).

    Espérons que les responsables politiques et les parties prenantes concernés prennent en compte ces mesures. Et les appliquent !

Les mégalopoles, des viviers de virus émergents

La population mondiale – en augmentation constante – va passer de 6,5 milliards d’habitants en 2012 à 9 milliards en 2025 et se rassembler dans de vastes mégalopoles.Désormais, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des villes.

La plupart de ces nappes urbaines – qui sont autant de viviers pour de potentielles explosions virales – sont situées dans des pays du Sud, proches de zones marquées par une forte biodiversité ou occupées par la faune sauvage.

Ces zones sont celles où les virus émergents possèdent des capacités importantes de recombinaisons génétiques favorisant les mutations, ouvrant ainsi la voie à des infections humaines.

Probiotiques : Les meilleurs PROBIOTIQUES du marché !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Magazine Côté Santé