Mal de gorge et fatigue : faut-il penser à la grippe ?

Publié le 11 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
© Istock
Le mal de gorge accompagné de courbatures, d’une grande fatigue et d’autres symptômes du même type peut faire penser à la grippe. Toutefois, il existe d’autres pathologies qui peuvent également entraîner des symptômes relativement similaires. Alors quand est-ce que mal de gorge et fatigue doivent nous évoquer la grippe ?
PUB

Mal de gorge et grande fatigue

Les maux de gorge et la fatigue sont des symptômes généraux relativement fréquents qu’on peut rencontrer dans diverses pathologies ORL et pas uniquement en cas de grippe. En effet, la majorité des virus hivernaux ont tendance à entraîner des maux de gorge et, en cas d’infection virale (mais aussi bactérienne), l’organisme sera fatigué. Cela est dû à la mobilisation du système immunitaire et à la présence de fièvre. Ainsi, des maux de gorge et une grande fatigue ne traduisent pas forcément une grippe.

Autres symptômes de la grippe

Puisque les maux de gorge et la fatigue peuvent être retrouvés dans d’autres maladies, il faudra se fier à d’autres symptômes pour pouvoir évoquer une grippe. Ainsi, si les maux de gorge et la fatigue s’accompagnent de courbatures, de maux de tête et d’une fièvre particulièrement élevée (bien souvent plus de 39°C), de douleurs articulaires (en particulier au niveau des membres), d’un rhume important et d’une toux, tous les éléments sont réunis pour suspecter une grippe. C’est donc davantage un ensemble de signes qui doit faire évoquer la grippe, et non deux symptômes isolés tels que le mal de gorge et la fatigue.

PUB

Caractéristiques de la grippe chez les bébés

Même si tous ces symptômes font penser à la grippe, on pourra se faire une meilleure idée du diagnostic si on prête attention aux caractéristiques des symptômes. Ainsi, en cas de grippe, la fièvre est d’apparition brutale, subite, et elle s’accompagne de frissons et de tremblements. Chez les bébés, la fièvre semble isolée (il n’y a pas d’autre symptôme visible) et elle est inexpliquée. Si la fièvre dépasse les 39,5°C, comme c’est souvent le cas chez les plus jeunes, cela peut mener à des convulsions. Par ailleurs, en cas de grippe, les jeunes enfants ont tendance à présenter des troubles digestifs tels que des maux d’estomac, des douleurs abdominales, des vomissements et de la diarrhée. Il est également fréquent que l’enfant perde l’appétit. De plus, les symptômes ORL sont souvent plus étendus, de sorte qu’ils affectent également les oreilles et les yeux qui sont alors inflammés et douloureux. Il arrive aussi qu’on retrouve un gonflement des muscles qui peut provoquer des douleurs aux jambes et dans le dos. La grippe est plus grave chez les enfants de moins de 2 ans. Si vous la suspectez, il vaut mieux consulter son médecin sans tarder. Parmi les complications possibles chez les jeunes enfants, on retrouve un faux croup (une infection virale de la gorge et des cordes vocales responsable d’un enrouement, d’une respiration difficile et bruyante), une pneumonie ou encore une bronchiolite (infection virale qui affecte les bronchioles et qui se traduit par des symptômes pulmonaires et respiratoires).

PUB