Luminothérapie : est-elle efficace contre la dépression saisonnière ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 09 Octobre 2000 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 10 Janvier 2014 : 15h27

La lumière de haute intensité, classiquement utilisée pour traiter les dépressions dites saisonnières, pourrait avoir de beaux jours devant elle. De nouvelles utilisations lui sont attribuées, comme par exemple la lutte contre le stress dans le monde du travail.

© Istock
PUB

Les différentes formes de dépression

En raison de sa fréquence très élevée et de ses conséquences (la plus extrême étant le suicide), la dépression constitue une pathologie grave. Il existe une prédisposition à faire des dépressions (facteurs génétiques, perturbations biologiques), mais des agents extérieurs contribuent au déclenchement de la crise dépressive, comme des facteurs psychologiques (deuil, licenciement, séparation, période hivernale, etc.), tout comme certaines maladies ou certains traitements.

Ainsi, en fonction de ces facteurs, la dépression prend différentes formes : dépressions anxieuses, délirantes, mélancoliques, confusionnelles, saisonnières, hostiles, mais aussi : dépressions de la cinquantaine, du sujet âgé, après l'accouchement, à la ménopause, etc.

PUB
PUB

La luminothérapie pour traiter la dépression saisonnière

La dépression saisonnière, encore appelée désordre affectif saisonnier, est une vraie dépression, mais elle n'apparaît qu'en automne ou en hiver.

La dépression saisonnière affecterait 4 à 5 % des adultes.

Les symptômes dépressifs, dont une durée excessive de sommeil et une boulimie pour les aliments sucrés, diminuent puis disparaissent avec l'arrivée du printemps.

Pourquoi au printemps ?

Parce que cette saison s'accompagne d'une augmentation de la luminosité en durée et en intensité. Ainsi, la dépression saisonnière peut être traitée comme toutes les dépressions par des antidépresseurs, mais également par une lumière de haute intensité avec une efficacité équivalente. Les effets positifs de cette approche médicale, appelée luminothérapie, sont aujourd'hui indiscutablement démontrés.

Efficacité de la luminothérapie

L’efficacité de la luminothérapie, avec des taux de réussite pouvant atteindre 75 %, repose sur le pouvoir synchronisant de la lumière.

En effet, la lumière régule notre production de mélatonine, une hormone qui contrôle notre horloge interne et donc notre humeur.

Outre l’effet antidépresseur, des études ont également montré que la lumière exerce une action vitalisante et antistress chez les personnes non dépressives. C’est ainsi que les expositions régulières contribuent aussi à améliorer la qualité de vie. La lumière peut également être utilisée contre le décalage horaire.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 09 Octobre 2000 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 10 Janvier 2014 : 15h27
Source : Partonen T. et coll., J. Affect. Disord., 2000, 57 : 55-61. Pinchasov B. et coll., Psychiatry Res., 2000, 24 : 29-42. Terman M. et coll., J. Clin. Psychiatry, 1999, 60 : 799-808. Léger D., Guilleminault C. et coll., Masson, 1997, 197p.
PUB
PUB
A lire aussi
La luminothérapie au service du décalage horairePublié le 27/04/2016 - 10h13

La luminothérapie est un outil efficace pour compenser le décalage horaire. Nos athlètes, qui se préparent actuellement aux Jeux Olympiques de Rio, peuvent compter sur ses vertus pour arriver en pleine possession de leurs facultés physiques. L’INSEP (Institut National du Sport, de l'Expertise...

Plus d'articles