Les pères qui mangent mal mettent leur sperme et leurs enfants en danger

Les hommes adeptes de junk food ont plus de risque d’avoir un sperme de mauvaise qualité… mais pas seulement ! Une étude révèle qu’ils mettent également la santé de leurs futurs enfants en danger. Leur progéniture a plus de risque de souffrir d’obésité ou de diabète.
© Istock

Faire attention à ce que l’on mange n’est pas uniquement bénéfique à notre santé… C’est indispensable pour celles de nos enfants. Selon une nouvelle recherche dont les résultats ont été présentés lors de la conférence de l’American Association for the Advance of Science (AAAS - Association Américaine pour l'avancement de la science), les mauvaises habitudes alimentaires des hommes diminuent la qualité de leur sperme et augmente les risques d’obésité et de diabète pour leur progéniture. 

Les plats de mauvaise qualité endommagent le sperme

Les régimes pauvres en minéraux et en vitamines endommageraient les acides ribonucléiques (ARN). Or, ces molécules biologiques qui traduisent l'information génétique en protéines, joueraient un rôle important dans le développement de l'œuf fécondé et de l'embryon. Le professeur Qi Chen de l'Université de Californie a expliqué pendant la rencontre professionnelle qui s'est tenue à Seattle du 13 au 16 février "L'ARN présent dans le sperme est de plus en plus reconnu comme une source supplémentaire d'informations héréditaires paternelles au-delà de l'ADN".

Il a ensuite ajouté “les éléments environnementaux, y compris une alimentation malsaine, le stress mental et l'exposition aux toxines, peuvent remodeler la signature de l'ARN du sperme”.


Pourquoi l’ARN impacte la santé des enfants à naître

Pour les scientifiques, les mauvaises habitudes quotidiennes - que cela soit alimentaire, l’alcool ou le tabac - modifient les acides ribonucléiques présents dans le sperme. Ainsi, les parents pourraient transmettre des maladies liées à ce mode de vie peu sain aux futurs enfants à naître. Le professeur Qi Chen indique qu’un régime déséquilibré - outre augmenter les risques d’infertilité chez les hommes - augmentent les risques chez leurs enfants de souffrir de maladie métabolique comme l’obésité et le diabète. 

Les experts ont précisé pendant la rencontre “Un ovule doit être fécondé par un spermatozoïde très sain pour qu'il se développe en un fœtus en bonne santé. Cela souligne l'importance des repas riches en nutriments. Il est conseillé aux hommes de suivre une alimentation équilibrée afin de produire des spermatozoïdes sains et avoir des enfants en bonne santé”. 

Stérilité : les aliments à bannir 

Face à la chute de fertilité observée ces 50 dernières années, les scientifiques se penchent sur le rôle clé de l’alimentation lors de la conception d’un bébé. BeDaddy, programme français lancé début février, indique ainsi les aliments que les hommes ne doivent pas mettre dans leur assiette s’ils ont un désir d’enfant. La professeure Rachel Levy confirme "L’hygiène de vie, et particulièrement l’alimentation, va non seulement jouer sur la qualité des spermatozoïdes, mais aussi sur la qualité et le potentiel de développement de l’embryon”. 

En premier lieu, il faut éviter l’alcool bien sûr, mais également les sodas. Ces boissons très sucrées entraîneraient une baisse de la fécondabilité de 20% si elles sont bues quotidiennement. Il faut aussi bannir les aliments ayant un apport élevé en graisses, englobant les acides gras saturés et acides gras trans (graisses insaturées) comme plats préparés, les confiseries, les biscuits, les viennoiseries, les tartes ou encore les pâtes à tartiner.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dad’s bad diet damages his sperm — and his kids, The Sunday Times, 16 février 2020
La rédaction vous recommande sur Amazon :