Infertilité : les aliments à éviter pour concevoir

C’est un fait : il y a une véritable chute de la fertilité ces 50 dernières années. A l’occasion du lancement de BeDaddy, programme dédié à l’infertilité masculine, plusieurs experts ont démontré le rôle clé de l’alimentation dans la conception d’un bébé. En modifiant son régime alimentaire, on va réellement pouvoir agir sur sa fertilité. Tour d’horizon des produits à limiter.
Infertilite : les aliments a eviter pour concevoir

"L’infertilité est un phénomène marquant, qui touche de plus en plus de couples, introduit le Pr François Olivennes, gynécologue et spécialiste de la PMA, lors du lancement de BeDaddy, un programme dédié à l’infertilité masculine reposant sur une nutrition personnalisée proposées par les médecins. C’est une tendance en augmentation, en partie du fait de l’âge de la première grossesse. Les femmes sont de plus en plus âgées quand elles veulent leur premier enfant. Mais, ce problème est aussi lié à certains phénomènes environnementaux (pesticides, perturbateurs endocriniens)".

En effet, aujourd’hui, l’infertilité concerne 1 couple sur 5. Si ce problème a souvent été associé à la femme, l’homme est pourtant impliqué dans 50 % de cas. "Généralement, l’hygiène de vie de la femme est la seule associée à l’infertilité du couple, passant sous silence le rôle pourtant réel des hommes", laisse entendre Olivier Caix, directeur général de FabLife (à l’origine de BeDaddy).

Si la fertilité a réellement chuté ces 50 dernières années, c’est en grande partie lié à l’hygiène de vie, de la femme, comme de l’homme, tentent de faire comprendre les experts présents à la conférence (dans les cas où une maladie ou anomalie sont exclues parmi les causes de l’infertilité). Parmi les raisons, on retrouve la pollution, le mode de vie, le sommeil, mais aussi le stress, le tabac et la sédentarité.

"Mais parmi tous ces facteurs, le plus commun, c’est l’alimentation inadéquate. C’est le plus gros facteur de risque en termes de santé conceptionnelle", estime de son côté le Pr Rachel Levy, chef du service de Biologie et de la reproduction -CECOS de l’hôpital Tenon (APHP).

On passe en revue les aliments à limiter si vous avez un projet de bébé.

À partir de quand parle-t-on d’infertilité ?

"Un couple fertile, qui a un rapport sexuel au bon moment a 15% de chance de concevoir, déclare le Pr François Olivennes. Pourtant, à l’heure actuelle, au bout de 6 mois, il y a encore un couple sur deux qui n’a pas conçu. Et au bout de deux ans, il y a encore un couple sur dix qui n’ont toujours pas d’enfants".

"Habituellement, on attend un an pour parler d’infertilité et commencer une prise en charge. En revanche, si la femme a plus de 35 ans, on va entamer les investigations au bout de 6 mois".

Infertilité : comment l’homme peut-il être impliqué ?

"Pendant des années, on faisait uniquement des bilans aux femmes en cas d’infertilité, poursuit le gynécologue. On réalisait des spermogrammes dans un deuxième temps et on trouvait parfois des anomalies du sperme. Aujourd’hui c’est prescrit dès les premières investigations. Et on s’aperçoit que pour la moitié des cas, l’hygiène de vie de l’homme est en cause dans l’infertilité du couple". Le manque de sommeil, le tabac, la sédentarité et surtout le régime alimentaire vont provoquer ce que le médecin appelle "la dégradation du sperme".

"La qualité du sperme est un indicateur de bonne santé d’un individu", ajoute le Pr Olivennes.

"L’hygiène de vie, et particulièrement l’alimentation, va non seulement jouer sur la qualité des spermatozoïdes, mais aussi sur la qualité et le potentiel de développement de l’embryon, relève le Pr Rachel Levy. Et l’impact ne s’arrête pas là : il continu in-utéro et jusqu’aux deux premières années de vie de l’enfant, qu’on appelle les 1000 jours".

"De nombreuses publications ont affirmé qu’en modifiant le régime du père, on va pouvoir agir sur sa fertilité et sur le métabolisme du descendant et même sur les fonctions de reproduction", poursuit l’experte. Découvrez les aliments qu’il vaut mieux éviter si vous voulez concevoir. Future maman, ces conseils s’appliquent aussi pour vous.

Photo : fécondation d'un ovule par un spermatozoïde humain

Photo : fécondation d'un ovule par un spermatozoïde humain© Creative CommonsCrédit : Unknown, Source : http://www.pdimages.com/web9.htm - CC - Licence : domaine public

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : La baisse de la fertilité masculine, Conférence BeDaddy, FabLife, 4 février 2020